La fin des médicaments gratuits | Europe | DW | 13.03.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

La fin des médicaments gratuits

L’accès aux thérapies de plusieurs millions de malades, principalement en Afrique, est menacé. Les « médicaments non utilisés » ne seront plus acheminés depuis l’Europe vers les pays en voie de développement.

Cholera patients lie in beds in Budiriro clinic in Harare, Zimbabwe Thursday, Jan. 29, 2009. Zimbabwe's economic meltdown has been worsened by a cholera outbreak across the country which has killed nearly 3,100 people and infected 58,993 -- the worst Africa death toll from cholera in 15 years. (AP Photo/Tsvangirayi Mukwazhi)

Tandis que les hôpitaux ne désemplissent pas, le stock des médicaments s'épuise.

Au Burkina Faso, les populations en zone rurale rencontrent de nombreuses difficultés pour accéder aux services de santé. Et quand elles y arrivent, elles sont souvent incapables de payer le montant d’une ordonnance médicale, même lorsqu’il s’agit de médicaments génériques. Jusqu’à présent c’est l’Ordre de Malte qui fournissait certains dispensaires en médicaments vendus à des prix dérisoires. Mais depuis le début de l’année tout a changé et les dispensaires ne savent plus comment venir en aide aux populations les plus démunies.

Yaya Boudani a visité un dispensaire à Ziniaré, au nord-est de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

La France arrête le recyclage des « médicaments non utilisés » à des fins humanitaires et se met ainsi en conformité avec la législation européenne. Mais depuis le 1er janvier dernier, date de mise en œuvre de cette décision, aucune solution alternative n’a été mise en place, pour continuer à fournir en médicaments les pays en voie de développement. Quant aux clients, ils sont priés de rapporter les médicaments non utilisés à leur pharmacien, en vue de leur destruction…

Reportage à Paris, de Catherine Potet.