« La fin de l′ère nucléaire » | Vu d′Allemagne | DW | 14.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

« La fin de l'ère nucléaire »

La presse allemande consacre une large place, lundi, à la situation au Japon et aux inquiétudes concernant la centrale nucléaire de Fukishama. Cette crise pourrait avoir un impact politique majeur en Allemagne.

default

Un poste de contrôle à Koriyama, dimanche

« Fukushima, 12 mars 2011, 15h36. La fin de l’ère nucléaire. » Ces cinq courtes lignes de texte sur une photo floue de la centrale japonaise au moment de l’explosion du réacteur numéro 1, c’est ce que l’on peut voir à la Une de l’hebdomadaire Der Spiegel daté de ce lundi.

Japan Fukushima AKW

Les images de la centrale de Fukushima passent en boucle sur les chaînes de télévision depuis vendredi

On retrouve la même image en première page de la tageszeitung. Et le journal d'expliquer : la catastrophe survenue au Japon nous enseigne que même le fonctionnement normal d’une centrale nucléaire, dans un pays stable et entretenue par du personnel qualifié, peut aboutir à un désastre. L’économie et la politique se sont longtemps soustraits à cette prise de conscience. Mais les événements de Fukushima le montrent clairement : il existe des situations où même un triple système de sécurité peut connaître une défaillance.

La Süddeutsche Zeitung présente une caricature de la chancelière Angela Merkel, recroquevillée sous son bureau, comme pour s'abriter d'un tremblement de terre, menacée par une ombre radioactive sur laquelle on peut lire : « Débat sur le nucléaire. » Et le quotidien explique : les événements du Japon, qui, géographiquement parlant, pourraient difficilement être plus éloignés de l’Allemagne, vont pourtant avoir une influence sur la politique locale.

Pressekonferenz Merkel Japan Flut Atomkraftwerk Explosion

La coalition au pouvoir en Allemagne se retrouve dans une situation inconfortable

Ils pourraient très prochainement aboutir à des changements de majorités et compliquer encore le travail de la coalition noire-jaune. Sa décision de septembre 2010 sur l'énergie atomique pourrait lui être fatale. Rappelons que la majorité avait lors décidé de prolonger la durée de vie des centrales allemandes de 12 ans en moyenne.

« Fukushima est un tournant » titre Die Welt. Le tremblement de terre du 11 mars n'était pas un attentat terroriste, mais il aura autant de suites politiques et psychologiques que le 11 septembre 2001, car il a montré à quoi ressemblerait un attentat terroriste sur une centrale nucléaire. Tout comme le séisme a décalé l'axe de la Terre, l'explosion de Fukushima a décalé l'axe politique. Depuis le 11 mars, les pays industriels se trouvent devant une tâche comparable en importance avec l'après-11 Septembre. Ils doivent gérer une source de danger qui, pour être neutralisée, va réclamer autant d'efforts financiers, techniques et politiques que la lutte contre l'islam radical.

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Philippe Pognan

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !