1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La FIDH dénonce des exactions au Mali

La lutte contre le terrorisme au Mali serait-elle une occasion pour certains membres de l’armée malienne de se livrer à des exactions ? Pour la FIDH, il ne fait aucun doute que ce soit le cas.

Écouter l'audio 02:09

Des soldats de l'armée malienne responsables d'exactions

Arrestations arbitraires, tortures, séquestrations, disparitions… Autant d’exactions dont des éléments de l’armée malienne se seraient rendue coupables à en croire la Fédération internationale des droits de l'homme.

Selon l’organisation, ce sont surtout les communautés peules du centre du Mali qui seraient victimes de ces violations des droits de l’homme de la part de certains membres de l’armée, une armée qui bénéficie pourtant d’une formation de soldats étrangers notamment allemands. Antoine Rabecq, responsable adjoint du bureau Afrique de la FIDH, tout en précisant que "la question de la lutte contre le terrorisme se confond toujours à celle du respect des droits humains", demande aux autorités maliennes de punir sans tarder les auteurs des exactions que la FIDH dénonce.

Mettre l'accent sur la formation

Dans un contexte d’insécurité qui tend à se généraliser au Mali, pour Mamadou Samaké enseignant à la Faculté des sciences juridiques de l'Université de Bamako, "l’accent doit être mis davantage sur la formation" pour éviter les bavures. Dans la lutte contre le terrorisme, si l’armée malienne est pointée du doigt pour des exactions, il faut dire qu’elle-même est souvent la cible d’actes terroristes tout comme les forces onusiennes sur place. Pas plus tard que ce week-end au moins sept militaires maliens ont été tués et sept blessés dans une attaque contre un poste de l'armée à Almoustarat, dans le nord-est du Mali. 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !