1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La fermeture de Guantanamo, une promesse électorale de Barack Obama

Le plan du président américain, Barack Obama, pour enfin fermer la prison de Guantanamo à Cuba, fait l'objet de nombreux commentaires dans la presse allemande.

Guantanamo...Le nom de ce centre de détention incarne dans le monde entier les abus dans la lutte anti-terroriste des Etats-Unis après les attentats du 11 septembre 2001.


"Le problème est que de nombreux détenus purgent à Guantanamo une peine de prison à perpétuité sans jamais avoir été inculpés ou présentés à un juge pénal, relève la Süddeutsche Zeitung.

Kuba US-Gefangenlager Guantanamo Bay

Plus de quatorze ans après l'ouverture de Guantanamo, le 11 janvier 2002, la prison militaire renferme encore 91 détenus dont le transfèrement reste problématique

Que veulent donc faire les Etats-Unis avec les suspects considérés comme dangereux, sans pour cela que l'on puisse prouver concrètement leur culpabilité sur un délit précis? Et comment cela est-ce compatible aux règles et aux valeurs d'un état de droit? Le président George W. Bush répondait à ces questions en jetant les suspects en prison et en les soumettant à la torture.

USA Barack Obama Plan zur Schließung Guantanamo Bay

Le président Barack Obama veut fermer le camp de Guantanamo, "néfaste pour la sécurité nationale" des Etats-Unis et "contraire aux valeurs de l'Amérique."

Barack Obama, lui, a mis fin à la torture, mais il a envoyé des essaims de drones mortels, éludant ainsi la question de faire des prisonniers, souligne le quotidien de Munich qui conclut : "En fait, quinze ans après les attentats du 11 septembre 2001 le fond du problème reste toujours sans réponse…"

La FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung estime pour sa part que "si un petit miracle ne se produit pas, alors cette tentative de Barack Obama de fermer enfin Guantanamo échouera au Congrès, en raison de sa majorité de sénateurs républicains.

Symbolbild Guantanamo

Dans le camp de Guantanamo les conditions de détention sont très strictes

Car une fermeture du camp aurait pour conséquence qu'une partie non négligeable des 91 détenus encore présents dans cette prison - ceux qui ne ''peuvent'' ni être libérés, ni comparaître en justice – devraient être transférés dans des établissements pénitentiaires sur le sol américain. Et cela, prédit le journal de Francfort en conclusion," le Congrès fera tout son possible pour l'éviter ! "

Autre thème : les pauvres de l'Allemagne

Dans ce pays qui est l'un des plus prospères d'Europe, le pourcentage de pauvres est relativement élevé.

"A l'ouest, rien de nouveau!", constate le quotidien Landeszeitung. "Le bassin de la Ruhr reste la maison pauvre de l'Allemagne. Et dans la République, rien de nouveau non plus, poursuit l'éditorialiste. L'une des plus riches nations du monde se permet encore plus de 15% de pauvres !

Symbolbild Altersarmut in Deutschland

De plus en plus de personnes âgées, mais aussi des chômeurs de longue durée , des jeunes non qualifiés ou des mères célibataires vivent dans la précarité. Les soupes populaires sont de plus en plus fréquentées. Ici, un exemple à Berlin.

Ce rapport sur la pauvreté qui vient d'être publié est un certificat d'incapacité pour les responsables politiques. C‘est aussi un signal d'alarme, car d'une part la pauvreté perdure alors que les données économiques sont solides. Et d'autre part, parce que ce rapport ne tient pas encore en compte de l'impact de l'immigration de centaines de milliers de réfugiés ", relève le quotidien de Lunebourg.

Selon les données de l'Office Fédéral des Statistiques, 10% de la population détient près de 52% des revenus – tandis que la moitié en détient seulement 1% ! Plus de 12,5 millions de gens en Allemagne vivent dans la précarité.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !