La faim intéresse moins que le climat | Vu d′Allemagne | DW | 17.11.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La faim intéresse moins que le climat

La presse commente le sommet de la FAO, dont la déclaration finale appelle à faire du "droit à la nourriture" un objectif stratégique mais ne prend pas d'engagement financier, et la visite de Barack Obama en Chine.

default

La sécurité alimentaire, un enjeu très concret

Les participants au sommet de Rome n'ont pas chiffré leurs objectifs mais de toute façon, l'argent ne rassasie pas, prévient la Landeszeitung Lüneburg. Des milliards de dollars ont été engloutis ces 50 dernières années dans l'aide au développement de l'Afrique. Cet argent n'a pas réussi à vaincre les chevaliers de l'Apocalypse Guerre et Faim, mais a servi à nourrir des dictateurs corrompus et à étouffer dans l'oeuf des initiatives citoyennes. Le journal appelle à remplacer l'aide humanitaire par un soutien au développement de l'agriculture et à la planification familiale pour contenir l'explosion démographique.

UN FAO Welternährungsgipfel Food and Agriculture Organization Rom Italien

Aucun chef d'Etat du G8 n'a assisté au sommet de la FAO sauf Silvio Berlusconi qui échappait à une comparution devant la justice

Die Welt regrette que ce genre de conférence se résume la plupart du temps à des engagements purement symboliques. Le "droit à la nourriture" prôné par certains participants ne remplit pas le ventre des paysans africains. Ce qu'il leur faut, ce sont de meilleures infrastructures et un accès au commerce mondial, estime le journal.

Pour la tageszeitung, il est inadmissible que les gouvernements qui pourraient le mieux contribuer à une meilleure politique agricole mondiale aient brillé par leur absence ou leurs représentants de troisième catégorie. Les Obama, les Hu, Merkel, Brown et Sarkozy du monde doivent faire de ce thème un cheval de bataille. Ils ont maintenant compris l'importance de la lutte contre le changement climatique. La faim dans le monde, qui représente un défi tout aussi essentiel, réclame autant d'attention.

Barack Obama Hu Jintao China

Barack Obama cherche le compromis

"Obama flatte la Chine", titre la Südeutsche Zeitung, à propos de la première visite du président américain à Pékin. Visite au cours de laquelle Barack Obama a soigneusement évité de critiquer le gouvernement chinois et sa politique des droits de l'homme. Les Etats-Unis veulent coopérer avec la Chine, et ce presque à n'importe quel prix. Ce pragmatisme est-il une mauvaise chose, s'interroge le quotidien ? En réalité, Barack Obama ne peut pas faire autrement. Ses prédécesseurs se sont très vite rendus compte que la confrontation n'apporte rien. Peut-être que le président américain réussira là où d'autres ont échoué : amener Pékin à laisser un peu plus de place à la liberté. Pour la SZ, cela vaut la peine d'essayer.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !