La facture salée des élections en RDC | Afrique | DW | 07.12.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La facture salée des élections en RDC

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a estimé à 1,8 milliard de dollars le montant nécessaire pour l’organisation du double scrutin, présidentiel et législatif, prévu en avril 2018.

Écouter l'audio 01:47

'La CENI cherche à retarder les élections' (Bob Kabamba, politologue)

En République démocratique du Congo, la tenue des élections en avril 2018 demeure hypothétique. En effet, la Commission électorale nationale indépendante a estimé le mardi 6 décembre à 1,8 milliard de dollars le montant nécessaire pour l’organisation du double scrutin, présidentiel et législatif.

Cette somme représente pourtant 40% du budget total du pays prévu pour l’an prochain et évalué à 4,5 milliards de dollars. A en croire Bob Kabamba, enseignant à l’Université de Liège, l’annonce du collège électoral congolais est une manœuvre qui sert à maintenir Joseph Kabila plus longtemps au pouvoir. Rémy Mallet s'est entretenu avec lui. 

 

Pour écouter l'interview, cliquez sur l'image

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !