1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

La difficile reprise du procès de la NSU

Après une semaine d'interruption, le procès contre le groupuscule néo-nazi NSU a repris ce 14 mai à Munich. Les avocats de la défense réclament cependant une nouvelle suspension de l'audience.

Beat Zschäpe, la principale accusée et seule survivante du groupuscule néonazi

Beat Zschäpe, la principale accusée et seule survivante du groupuscule néonazi

Quelques minutes à peine après l'entrée de la principale accusée dans la salle d'audience, Wolfgang Heer, l'un de des avocats de Beate Zschäpe demande deux jours de suspension du procès, arguant que la salle d'audience n'est pas assez grande et que la procédure d'accréditation des journalistes doit être revue.

Cette demande pourrait à nouveau retarder le procès, déjà interrompu à deux reprises. Fin avril, les médias turcs s'étaient plaint de ne pas avoir obtenu de places pour assister à l'audience, ce qui avait provoqué un premier report du procès. Lundi dernier, l'audience a de nouveau été suspendue, les avocats de la défense remettant en cause l'impartialité du juge.

Les victimes des membres de la NSU étaient pour la plupart des étrangers

Les victimes des membres de la NSU étaient pour la plupart des étrangers

Malgré la nouvelle tentative de la défense, le procès s'est poursuivi sans interruption cet après-midi. Le procureur a lu les actes d'accusation contre Beate Zschäpe et ses quatre présumés complices. Beate Zschäpe encourt la prison à vie pour sa participation présumée au meurtre de neuf étrangers, dont huit Turcs, et d'une policière entre 2000 et 2007. Les deux autres principaux accusés, Uwe Mundlos et Uwe Böhnhart, les co-fondateurs du groupe NSU, se sont suicidés après un braquage raté en 2011. Beate Zschäpe s'était alors livrée à la police peu de temps après.

La cour munichoise espère faire toute la lumière sur cette série de meurtres qui a ébranlé l'Allemagne au cours de la dernière décennie. Encore faut-il que le procès puisse enfin se poursuivre. Le procureur fédéral Herbet Diemer a commenté la nouvelle demande de suspension des avocats de Beate Zschäpe en ces termes : « L'ingéniosité de la défense est de toute évidence inépuisable. »

Revue de presse

Archives