La Deutsche Bahn sur la sellette | Allemagne | DW | 04.02.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

La Deutsche Bahn sur la sellette

Le patron de la Deutsche Bahn, les chemins de fer allemands, est sous pression. Il reconnaît avoir commis des erreurs dans la gestion de l'entreprise mais refuse de démissionner.

default

Hartmut Mehdorn

Hartmut Mehdorn a écrit au personnel de la Deutsche Bahn pour donner sa version des faits sur le scandale qui a éclaté dans son entreprise. En 2002 et 2003,celle-ci a consulté secrètement les données privées de 173.000 salariés dans le cadre,dit-elle,de la lutte contre la corruption.

Cette révélation a déclenché une vaste polémique que le patron de la Deutsche Bahn a alimentée en refusant dans un premier temps de s'excuser et en affirmant même être prêt à recommencer une telle opération. Il a fait valoir en particulier que Deutsche Bahn avait comparé des listes des données de salariés et de fournisseurs pour traquer d'éventuelles sociétés-écrans dissimulant des versements de pots-de-vin.

Le gouvernement allemand,face à ces révélations,avait à plusieurs reprises appelé Hartmut Mehdorn à faire toute la lumière sur cette affaire et les syndicats avaient exigé des excuses.

Mais l'homme a ignoré tous les appels qui lui étaient lancés afin de calmer les esprits.

Face à la pression,il a enfin décidé de s'expliquer dans une lettre au personnel. Mais certains analystes estiment que ces éclaircissements viennent assez tard. Certains journaux allemands affirment même aujourd'hui que la position du patron de la Deutsche Bahn devient intenable et qu'il pourrait être poussé à démissionner de son poste.-

Outre le scandale d'espionnage ,son entreprise fait face à des problèmes techniques importants sur ses trains à grande vitesse ICE et doit,gérer un effondrement de son activité de frêt.-

Il faut dire que la Deutsche Bahn n'est pas la seule compagnie allemande à être secouée par un scandale d'espionnage du personnel. La compagnie des télécommunications,Deutsche Telekom, a reconnu qu'elle a passé au crible en 2006 les données bancaires de plus de 100.000 salariés,en les comparant à celles de fournisseurs pour mettre au jour d'éventuelles sociétés-écrans.

Question: toutes ces pratiques en cours dans les entreprises allemandes sont-elles légales?Les syndicats répondent que non et appellent à plus de transparence dans la gestion des entreprises dans le pays...

  • Date 04.02.2009
  • Auteur Abilinda Ebinda Ngboko
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/Gn19
  • Date 04.02.2009
  • Auteur Abilinda Ebinda Ngboko
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/Gn19