La Deutsche Bahn sur la mauvaise voie | Vu d′Allemagne | DW | 07.10.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La Deutsche Bahn sur la mauvaise voie

Les éditorialistes commentent principalement la hausse des prix des billets de train et les négociations de coalition entre conservateurs et libéraux en Allemagne.

default

En augmentant ses tarifs, la DB va droit dans le mur selon la presse

La Deutsche Bahn a donc annoncé qu'elle augmenterait ses tarifs de 1,8% à partir de décembre. Pour la Frankfurter Rundschau, la compagnie des chemins de fer suit une logique boursière. Une entreprise totalement centrée sur ses bénéfices se doit d'augmenter ses prix. Et elle peut d'autant plus se le permettre qu'elle occupe une position dominante sur le rail allemand. Le journal estime que la direction de la Deutsche Bahn est sur la mauvaise voie pour faire la promotion du moyen de transport le plus écologique.

BdT Streik bei der Bahn am Donnerstag 29. Januar 2009

Grèves, pannes et matériel défectueux ne font pas la gloire des chemins de fer allemands.

Les critiques fusent également de la part de la Süddeutsche Zeitung. Il n'y a qu'un quasi-monopole qui peut avoir l'idée d'augmenter ses tarifs en pleine crise économique. Apparemment, c'est le transport de voyageurs qui doit compenser les pertes essuyées dans le secteur du frêt. Lors de son entrée en fonction, le nouveau chef de la Deutsche Bahn, Rudiger Grube, avait annoncé qu'il voulait rendre les chemins de fer plus sympathiques. Ce n'est sûrement pas comme ça qu'il va y arriver.

Même écho chez Die Welt, qui rappelle par ailleurs les nombreux désagréments auxquels les voyageurs ont été confrontés au cours des deux dernières années : pannes, grèves, interruptions de service en raison d'un matériel défectueux... pour les clients de la Deutsche Bahn, cette hausse des prix - même si elle est plus modérée que les précédentes - est une provocation et un encouragement à utiliser l'avion ou l'automobile.

Jobagentur

Le concept libéral prévoit la suppression des administrations, dont l'Agence pour l'emploi

Un autre sujet largement commenté dans la presse du jour, c'est l'état des négociations de coalition à Berlin. Le parti libéral plaide pour une refonte totale du système social, en remplaçant l'ensemble des prestations par une "allocation civile" sur une base forfaitaire. Pour la Ostsee-Zeitung, ce que le FDP propose est une formule magique : 662 euros pour ne rien faire, et cela chaque mois. Mais derrière cette idée en apparence simple et attirante, se cache un changement radical de modèle social. Le droit au travail serait remplacé par un droit au revenu. L'Etat et l'économie se dédouaneraient alors de leur responsabilité de créer de l'emploi.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !