La dépouille mortelle accueillie dans l′émotion | Afrique | DW | 12.06.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La dépouille mortelle accueillie dans l'émotion

Les hommages se poursuivent à Libreville, alors qu'un premier conseil des ministres se déroule sous la présidence de Rose Francine Rogombé. L'analyse de Sayman Boula-Boula, professeur de droit international.

default

Depuis hier, des milliers de Gabonais en larmes défilent devant la dépouille mortelle d'Omar Bongo Ondimba, l'homme qui a dirigé le pays pendant 42 ans. Unanimement, les Gabonais rendent hommage à cet homme affectueusement appelé le Doyen des Chefs d'Etat africains. L'ancien président est salué pour la stabilité qu'il a instaurée au Gabon et pour le rôle qu'il aurait joué dans la stabilisation de l'Afrique Centrale.


Hier, la Communauté des Etats de l'Afrique Centrale - dont il fut l'un des grands animateurs - a publié un communiqué par lequel elle affirme que l'Afrique Centrale perd un opiniâtre médiateur et que le continent africain perd une voix forte et un sage. Affirmation toutefois contestée par certains analystes qui soutiennent que Omar Bongo a appauvri le peuple gabonais et attisé même des conflits en Afrique Centrale.


Sayman Boula-Boula:Professeur de Droit International à l'Université de Kinshasa et membre de la Cour permanente d'arbitrage de la Haye a été interrogé par Abilinda Ebinda N'Gboko




  • Date 12.06.2009
  • Auteur Abilinda Ebinda N'Gboko, Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/I8DN
  • Date 12.06.2009
  • Auteur Abilinda Ebinda N'Gboko, Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/I8DN