La déception camerounaise | Dossier | DW | 15.06.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

La déception camerounaise

Incapables de produire du jeu face au Japon, les Lions Indomptables se sont inclinés sur le score de 1-0. Le match de samedi contre le Danemark s'annonce déjà comme décisif.

default

Triste. Comme la contre-performance des Lions Indomptables, qui ont été plutôt dociles face à des Japonais qui semblaient prenables. Triste, comme le jeu proposé par Samuel Eto'o et consorts. Ou plutôt l'absence de jeu. En 90 minutes, les Camerounais se sont révélés incapables de bousculer des Japonais pas vraiment fringants non plus, mais qui ont paru plus appliqués.

De curieux choix tactiques

L'entraîneur français Paul Le Guen a du souci à se faire pour la suite du Mondial ; les Camerounais aussi, au vu des certains choix tactiques qui étaient quand même assez curieux. Stéphane Mbia, milieu de terrain de formation, a été aligné comme défenseur droit ; même s'il a très souvent joué en défense centrale cette saison avec son club de l'Olympique de Marseille, il semblait impensable de le mettre comme latéral. On passera l'absence d'Alexandre Song, qui, lui, était hors de forme. Mais que dire de Samuel Eto'o, qui a semblé quelque peu perdu sur le terrain ? Gêné sur le front de l'attaque par la présence d'Eric Maxim Choupo-Moting et d'Achille Webo, le capitaine du Cameroun s'est retrouvé obligé de redescendre en milieu droit. Résultat : pas beaucoup de mouvement vers l'avant, et donc, pas une véritable occasion pour les Camerounais.

Les Japonais n'ont pas spécialement pris l'initiative du jeu à leur compte, mais ils ont réussi à multiplier les centres au cours de la première mi-temps. Et ça a fini par payer : à la 39ème minute, un centre de Daisuke Matsui trouve Keisuke Honda seul au second poteau ; celui-ci ne se fait pas prier et crucifie le portier Souleymanou Hamidou. 1-0 pour le Japon.

Quand la malchance s'invite...

En deuxième mi-temps, les Camerounais sont revenus avec un tout petit peu plus de volonté, et auraient pu égaliser à la 49ème minute, si Choupo-Moting s'était mieux appliqué sur sa frappe, suite à un très bon travail de Samuel Eto'o. La suite du match ne fut que longs ballons vers l'avant de la part des Camerounais, qui ont à chaque fois buté sur des Japonais bien en place et qui jouaient désormais le contre. Les Lions ont eu beau pousser, ce n'était définitivement pas leur jour : à la 86ème minute, la frappe d'une vingtaine de mètres décochée par Stéphane Mbia a fini sa course sur la transversale du gardien Eiji Kawashima. On en restera là.

Même si Samuel Eto'o estime que son équipe a fait "un bon match", il y a sans doute pas mal de choses à changer au sein de cette équipe camerounaise. Le match du 19 juin contre le Danemark, qui s'est incliné contre les Pays-Bas sur le score de deux à zéro, est déjà décisif. Samuel Eto'o avait déclaré que son équipe avait les moyens de gagner ce mondial. On attend désormais une réponse sur le terrain.

Auteur : Ali Farhat
Edition : Carine Debrabandère