1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

« La crise déménage »

Les journaux allemands se sont intéressés aujourd'hui à l'économie des pays émergents. Longtemps considérés comme épargnés par la crise, plusieurs d'entre eux tentent actuellement de sauver leurs monnaies.

Plusieurs pays émergents, sont le Brésil, doivent actuellement faire face à d'importantes crises monétaires

Plusieurs pays émergents, sont le Brésil, doivent actuellement faire face à d'importantes crises monétaires

La crise déménage, titre en une die tageszeitung. Les pays émergents en plein boom doivent désormais stopper l'effondrement de leurs monnaies après de fortes dépréciations ces derniers jours, écrit le journal qui se concentre sur le cas de la Turquie. Le pays vient de doubler ses taux directeurs. La livre turque se remet légèrement. Mais la peur de la faillite est toujours bien présente. Selon le quotidien, il s'agit là de la fin du miracle économique turc. La Turquie importe trop et n'exporte pas assez. Les dettes augmentent et les investisseurs étrangers retirent leur argent.

La Turquie a radicalement réhaussé ses taux directeurs

La Turquie a radicalement réhaussé ses taux directeurs

La Süddeutsche Zeitung jette, elle aussi, un œil du côté de la Turquie. La banque centrale turque a créé hier la surprise en augmentant radicalement ses taux directeurs. Celui qui souhaite emprunter de l'argent devra désormais faire face à des taux d'intérêt de 10%. Les gardiens de la monnaie turque veulent éviter une chute plus importante de la livre et stopper en même temps le déclin de l'économie. Les mêmes problèmes frappent d'autres pays émergents comme l'Inde ou le Brésil, rappelle le quotidien.

Les pays émergents tirent la sonnette d'alarme, écrit de son côté la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Dans certains d'entre eux, les interventions des banques centrales ont dans un premier temps stoppé la fuite des capitaux, estime le journal. La hausse des taux directeurs en Turquie, en Argentine et en Afrique du Sud a conduit à une certaine détente de la situation. Mais cette lutte contre la sortie dangereuse des capitaux et une inflation très élevée commence bien trop tard, juge le journal.

La hausse des taux directeurs en Argentine ou en Afrique du Sud a conduit à une détente provisoire de la situation

La hausse des taux directeurs en Argentine ou en Afrique du Sud a conduit à une détente provisoire de la situation

Les pays émergents déclarent la guerre aux spéculateurs, titre à son tour Die Welt. Les banques centrales de Turquie, d'Afrique du Sud et de l'Inde mettent le paquet contre la dévalorisation de leurs monnaies. Mais des taux directeurs trop élevés risquent de ruiner leurs économies, prévient le quotidien.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !