1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La Coupe du monde passe à 48 équipes

Lors de son congrès annuel à Zurich, la FIFA a décidé de modifier le format de la Coupe du monde en intégrant seize équipes supplémentaires à partir de 2026. Une réforme qui fait débat.

Deutschland | Fußball-Nationalmannschaft - Weltpremiere Film Die Mannschaft (picture-alliance/dpa/J. Carstensen)

La Coupe du monde que se disputeront 48 équipes, à partir de 2026

Gianni Infantino (picture-alliance/dpa/C. Charisius)

Gianni Infantino, président de la FIFA

Malgré les réserves de ceux qui considèrent le calendrier des joueurs déjà surchargé, le gouvernement de la FIFA a adopté mardi "à l'unanimité" la mesure proposée par son nouveau patron : Gianni Infantino. Pour ce dernier, ce format élargi permettra d'accroître l'intérêt sportif de la compétition, en donnant à plus de pays et pas seulement les grandes puissances du foot l'espoir de se qualifier. Selon un rapport confidentiel de la Fifa, consulté par l'AFP, un Mondial à 48 assurerait une hausse conséquente des revenus : 640 millions de dollars supplémentaires par rapport aux prévisions du Mondial 2018 à 32 équipes. Les revenus des droits de télévision progresseraient également de 505 millions de dollars et ceux du marketing de 370 millions de dollars. Dès hier, de nombreuses voix se sont élevées contre cette réforme. C'est notamment le cas de Karl-Heinz Rummenigge, le président de l'Association européenne des clubs et l'un des patrons du Bayern Munich. Selon lui, "c'est une décision qui a été prise pour des raisons politiques plutôt que sportives et c'est regrettable."

Lutte anti-dopage au Kenya : l'heure des nouvelles mesures

Brasilien Rio 2016 800 Meter Finale der Männer David Lekuta Rudisha (Reuters/L. Nicholson)

David Rudisha, champion olympique du 800m à Rio

La Fédération kényane d'athlétisme a nommé cinq médecins qui superviseront le suivi médical des grands noms de l'athlétisme kényan. Ces médecins auront pour tâche de mettre un terme aux "mauvaises pratiques médicales" introduites par des médecins kényans, accusés de fournir des produits dopants aux athlètes, a indiqué Jackson Tuwei, président de la fédération. Une liste initiale de 109 hommes et femmes, qui inclut tous les grands noms de l'athlétisme kényan, tels que David Rudisha, Julius Yego ou Vivian Cheruiyot, a été publiée mardi. Les athlètes pourront garder leurs médecins personnels, mais les décisions finales concernant notamment la consommation de médicaments reviendront à l'organisme nouvellement formé. Le Kenya avait été placé en 2016 sur la liste des pays sous surveillance de l'IAAF après plusieurs scandales. Juste avant les Jeux de Rio, le pays avait adopté une nouvelle loi antidopage qui lui avait permis d'être retiré in extremis de la liste noire.

Handball : débuts des championnats du monde

Handball EM Finale - Deutschland vs. Spanien (Getty Images/Bongarts/A. Nurkiewicz)

L'Allemagne, championne d'Europe 2016

C'est par une rencontre que l'on a plutôt l'habitude de voir en football, la France contre le Brésil, que cette 25ème édition débute ce soir à Paris. Les mondiaux se déroulent cette année en France et ce jusqu'au 29 janvier prochain. Si le pays hôte ainsi que l'Allemagne, championne d'Europe, mais aussi les pays scandinaves sont favoris pour remporter le titre, trois pays africains tenteront de tirer leur épingle du jeu. L'Angola mais surtout la Tunisie et l'Egypte qui avaient chuté en 1/8ème de finale lors de la précédente édition. La Tunisie et l'Egypte sont depuis des décennies les pays moteur du handball africain mais n'ont jamais réussi à faire mieux que 4ème.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !