La Corée du Nord rayée de la liste des Etats voyous | International | DW | 13.10.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La Corée du Nord rayée de la liste des Etats voyous

Les Etats-Unis ont rayé la Corée du Nord de la liste des Etats qui soutiennent le terrorisme. En échange, Pyong Yang s'engage notamment à démanteler le complexe nucléaire de Yongbyon.

default

Kim Jong Il s'engage à démanteler les installations nucléaires du pays

Les négociations à six sur le programme nucléaire de Pyong Yang ont toujours été basées sur le principe de la réciprocité. Ainsi lors de leur dernière rencontre, en février, les Etats-Unis, la Corée du Sud, la Chine, la Russie et le Japon ont exigé du régime communiste qu'il abandonne son programme nucléaire, en échange de quoi il obtiendrait une aide humanitaire et énergétique. Mais les choses ont traîné, notamment à cause des rumeurs concernant la santé de Kim Jong Il.

Satellitenbild der Atomanlage in Yongbyon in Nordkorea

Image satellite du complexe nucléaire de Yongbyon

Le 19 septembre, la Corée du Nord qui n'était pas d'accord avec l'étendue des inspections proposées par les 5 autres pays, a même menacé de relancer le complexe de Yongbyon. La déclaration du porte-parole du Département d'Etat américain Sean McCormack a donc été une véritable surprise:

«Sur la base des récents accords conclus avec la Corée du Nord et du fait qu'elle remplit les critères requis, la secrétaire d'Etat américaine l'a retirée de la liste des Etats qui soutiennent le terrorisme. Ce retrait a pris effet immédiatement avec sa signature.»

C'est en 1988 que les Etats-Unis avaient inscrit la Corée du Nord sur cette liste (où figurent entre autres l'Iran et la Syrie) après l'explosion d'un avion de passager sud-coréens qui avait fait plus de 100 morts. Désormais, elle va de nouveau avoir accès aux mécanismes de financement internationaux. Certaines sanctions commerciales dont elle fait l'objet vont être levées. Une sorte de retour dans le giron de la communauté internationale que Sean McCormack a justifié par la bonne volonté de Pyong Yang:

«La Corée du Nord s'est dit prête à reprendre la dénucléarisation de ses installations. Cela prouve que le principe des négociations à 6 d'échange de bons procédés est efficace.»

Südkorea mit Nahrungsmittelhilfe für Nordkorea

La Corée du Sud envisage de reprendre son aide au régime communiste

Mais cette décision est loin de faire l'unanimité: si Séoul s'est réjoui, et envisage de reprendre son aide à la Corée du Nord, le Japon l'a jugée regrettable. Tokyo rejette tout compromis avec le régime communiste tant que le sort de ses ressortissants enlevés dans les années 70 et 80 pour en faire des agents secrets n'a pas été réglé. Quant aux deux candidats à la Maison Blanche, Barack Obama et John McCain, ils ont tous les deux fait preuve de prudence quant aux engagements pris par le régime.








  • Date 13.10.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/FYRy
  • Date 13.10.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/FYRy
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !