1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La Corée du Nord et la bombe atomique

L’annonce est d'importance : la Corée du Nord avoue posséder l’arme atomique. Tous les journaux allemands commentent aujourd'hui ce sujet d’importance planétaire...

Pyongyang joue désormais avec le feu nucléaire

Pyongyang joue désormais avec le feu nucléaire

Pour la TAZ, la Corée du Nord réveille les vieux démons de la Guerre Froide que l’on croyait enterrés. Cette dictature de fer, qui affame son peuple et ne survit que grâce à l’aide occidentale, vient de forcer la porte du club des nations possédant le feu nucléaire. Ceci démontre bien que l’Occident doit faire preuve de fermeté et de rigueur, sinon la diplomatie échouera. Pour Pyongyang, c’est peut-être trop tard, mais il n’en va pas de même pour Téhéran, souligne le quotidien.

Die Welt reste sceptique. La Corée du Nord prétend avoir la bombe. Bien ! Mais n’est-ce pas là un mensonge éhonté destiné en réalité à contrer la menace d’une frappe préventive des USA contre les installations nucléaires nord-coréennes ? Rien ne permet de le démontrer, ni dans un sens ni dans l’autre. Et puis Washington soupçonne Pyongyang depuis longtemps de disposer de cette technologie. La seule véritable surprise dans cette affaire est la date à laquelle l’annonce a été faite : la veille de la reprise des négociations du groupe des 6. C’est aussi surtout un camouflet pour Pékin qui dirigeait ces négociations et qui maintenant doit faire face à un désastre diplomatique.

Pour la Frankfurter Rundschau, les intentions réelles de la Corée du Nord ne sont pas si claires. D’autant que le seul objet des passages polémiques de la déclaration sont les USA. En fait, Kim Jong IL ne croit pas apparemment pas à une action offensive des Etats-Unis contre son pays. Mieux même, il considère les tentatives diplomatiques de relancer les négociations à six comme un simple aveu de faiblesse après l’enlisement de la super-puissance dans la crise irakienne. Pourquoi sinon avoir envoyé un émissaire spécial à Pékin, Tokyo et Séoul si ce n’est pour obliger les puissances régionales à s’investir plus encore dans ce dossier.

Attention, avertissent la Süddeutsche Zeitung et la Frankfurter Allgemeine Zeitung, si la Corée du Nord a bien la bombe, le reste du monde ne doit pas réagir comme il l’a fait pour le Pakistan en son temps : indignation médiatisée puis acceptation silencieuse que la liste des puissances nucléaires comprenne un nom supplémentaire. N’oublions pas que Kim Joung IL est un exportateur actif d’armements en tout genre. Le laisser faire, c’est nourrir des envies dangereuses dans d’autres régions du monde, conclut le quotidien.

  • Date 11.02.2005
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ev
  • Date 11.02.2005
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ev
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !