1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La contestation couve en Arabie Saoudite

Un appel à manifester a été lancé sur le réseau Facebook, à la suite de l’arrestation d’un dignitaire religieux chiite, cheickh Toufic Al Aamer. Les protestations doivent se dérouler dans la ville d'al-Houfouf.

default

Dans cet appel lancé sur le réseau social, les jeunes de la région d’Al Ihsaa sont invités à réclamer la libération du dignitaire, accusé d'avoir demandé la mise en place d'une monarchie constitutionnelle en Arabie Saoudite.

Selon le site internet Rassid, spécialisé dans les informations sur la minorité chiite saoudienne, le cheickh avait déjà été arrêté par le passé. Il avait demandé que soit accordée aux chiites la liberté d’exercer leurs rites religieux.

Jeudi, le pays avait déjà connu des épisodes de contestation. Des chiites avaient manifesté dans deux villes de la province orientale. Là encore, ils réclamaient la libération de prisonniers. Ces derniers sont, selon les manifestants, détenus arbitrairement, pour certains depuis plus de dix ans.

Le mois dernier, des manifestations à Awwamya ont entraîné la libération de trois prisonniers par les autorités saoudiennes.

Une minorité qui se sent discriminée

En Arabie Saoudite, les chiites sont surtout présents dans la province orientale et représentent environ 10% de la population. Une communauté qui revendique la liberté de pratiquer ses rites religieux. Elle dénonce sa marginalisation. Le royaume est en effet régi par le wahhabisme, une doctrine rigoriste sunnite.

La province orientale est frontalière de Bahreïn qui vit également des troubles depuis le 14 février. Là aussi, ce sont les chiites qui forment les rangs de la protestation. Ils réclament des réformes politiques à la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

Auteur : Elise Cannuel
Edition : Carine Debrabandère

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !