1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

La Commission veut interdire les "drogues légales"

La Commission européenne par la voix de la Commissaire luxembourgeoise Viviane Reding a donc décidé de s’attaquer aux drogues de synthèse vendues légalement sur Internet ou dans des magasins.

EU justice, fundamental rights and citizenship commissioner Viviane Reding speaks during a press conference on new EC proposals to strengthen the European Unions ability to respond to legal highs , the low-rent alternatives to more well-known narcotics on September 17, 2013 at the EU Headquarters in Brussels. AFP PHOTO/JOHN THYS (Photo credit should read JOHN THYS/AFP/Getty Images)

La Commissaire luxembourgeoise Viviane Reding a souligné le danger des drogues vendues légalement en Europe

La situation est semble-t-il préoccupante puisque les petits chimistes de génie qui mettent ses drogues en vente se débrouillent toujours pour trouver des molécules qui ne sont pas encore interdites. Le temps que les pouvoirs publics réagissent, ils ont eu le temps d’empocher au passage de jolis petits pactoles.

On écoute sur ce point le communiqué présenté cette semaine par la Commissaire à la Justice Viviane Reding :

“Est-ce que vous savez ce que signie Spice ou Miaou-Miaou?Ca a l’air très drôle dit ainsi. Mais des jeux innocents peuvent être mortels. Et il s’agit là des noms de nouvelles substances psycho-actives qui imitent les effets de substances narcotiques interdites comme l’ecstasy ou la cocaïne Mais ne faites pas d’erreurs. Ces substances qu’on appelle drogues légales sont aussi dangereuses, même si elles sont présentées comme des substances psycho actives alternatives aux drogues traditionnelles. Ces drogues peuvent être mortelles. Par exemple, une substance appelée 5IT a déjà tué 24 jeunes gens en juste cinq mois. Le 4MMA qui imite les amphétamines a été associée à la mort de 21 jeunes gens. Un jeune Irlandais de 22 ans qui vivait à Belfast est mort en juillet dernier après avoir consommé une poudre appelée China White qu’il avait acheté dans un magasin de son quartier.

La Commission propose donc d’interdire tous types de substances psycho-actives. Il faut préciser que le nombre de ces substances aurait triplé en 2012 et la réaction de la Commission fait suite à celle de l’Agence européenne des drogues et d’Europol.

Mais encore une fois, au vu de l’ingéniosité des chimistes, il n’est pas sûr que les déclarations d’intention de la commission soit suffisante pour faire barrière à ce phénomène.

Audios et vidéos sur le sujet