1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La commission parlementaire de trop au Burundi

Le parlement a mis en place une commission spéciale, chargée de conduire une contre-enquête sur les conclusions sévères d'un rapport des Nations unies sur les droits de l'homme au Burundi. Mais la commission divise.

Écouter l'audio 02:07

"C'est de la poudre aux yeux" (Dieudonné Bashirahishize)

Le rapport onusien sera publié lundi prochain et évoque des cas d'exécutions extrajudiciaires, disparitions forcées, tortures et violences sexuelles. Maître Dieudonné Bashirahishize est un des responsables de la société civile burundaise en exil. Il ne croit pas du tout à l'indépendance de la commission parlementaire mise en place par le pouvoir burundais. Ecoutez Maître Dieudonné Bashirahishize en cliquant sur l’image ci-dessous.

De son côté, le Forum pour la conscience et le développement, le Focode, a demandé à la Cour pénale internationale d'ouvrir une enquête sur les crimes commis au Burundi depuis le début en 2015 de la crise que traverse ce pays. L’ONG évoque des centaines de disparitions recensées.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !