La CITES en voie d′interdire la pêche au thon rouge? | International | DW | 15.03.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La CITES en voie d'interdire la pêche au thon rouge?

Les 175 pays membres de la CITES, la convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d'extinction, sont réunis à Doha, au Qatar. Parmi ses priorités: la protection du thon rouge.

default

Douze jours seulement. La CITES n'a que douze jours pour se prononcer sur le niveau de protection des espèces animales les plus menacées. Achim Steiner, directeur-général du PNUE, le programme des Nations Unies pour l'Environnement.

« Durant les cinquante dernières années, nous sommes parvenus à placer près de 10% de la surface du globe sous protection. De nombreux projets sont en place qui ont contribué à sauver certaines espèces qui étaient menacées d'extinction. Mais il faut bien reconnaître que la liste rouge des espèces menacées s'allonge de jour en jour. »

Roter Thunfisch Japan Tokio Verarbeitung

La fin du sushi au thon?

En tête de liste des préoccupations : le thon rouge, très prisé par les Japonais. Monaco propose de l'inscrire à l'annexe 1 de la CITES, ce qui impliquerait l'interdiction de son commerce au niveau international. Parmi les arguments avancés en faveur de cette interdiction : la disparition de deux tiers des stocks de l'espèce en Méditerranée, entre 1957 et 2007 et de plus de 80% en Atlantique ouest en moins de quarante ans. De plus, le thon rouge ne se reproduit que dans le Golfe du Mexique et en Méditerranée, où se font 80% des captures. Cette proposition monégasque a le soutien des Etats-Unis et de l'Union européenne, qui réclame cependant que l'interdiction n'entre pas en vigueur cette année, afin de laisser le temps à l'industrie d'écouler ses prises en 2010.

Roter Thunfisch Frankreich Greenpeace Protest

Manifestation de Greenpeace contre la pêche au thon rouge, France, 2007.

En attendant, la commission internationale pour la conservation des thons de l'Atlantique, l'ICCAT, a baissé de près de 30% le quota de pêche autorisé par rapport à l'année dernière. Suite à quoi l'Algérie a décidé d'interdire la pêche au thon rouge aux exploitants étrangers dans ses eaux territoriales.

La proposition de Monaco, d'interdire totalement le commerce du thon rouge, sera examinée à partir de jeudi à Doha. Et la principauté, quels que soient ses soutiens en Europe et en Amérique, aura bien du mal à convaincre le Japon de mordre à l'hameçon.

A noter

Une entreprise japonaise a débuté l'exportation de thons rouges nés et élevés en captivité. Ceci est une première qui, selon l'entreprise, permettrait de continuer à consommer ce poisson sans menacer sa survie.

Auteur: Sandrine Blanchard
Edition: M-A. Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !