1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

La circoncision, une pratique traditionnelle recadrée

En Allemagne, d'après la volonté du gouvernement, la circoncision reste autorisée mais sera désormais encadrée de manière précise : un projet de loi en ce sens vient d'être approuvé par le conseil des ministres.

Der orthodoxe Rabbiner Yitzhak Ehrenberg (M) steht am Sonntag (09.09.2012) auf dem Bebelplatz in Berlin. Nachdem das Kölner Landgericht die religiöse Beschneidung als Körperverletzung unter Strafe gestellt hat, haben jüdische Organisationen und die Evangelischen Kirche Berlin-Brandenburg zu einer Kundgebung gegen das Urteil unter dem Motto Auf Messers Schneide: Religionsfreiheit aufgerufen. Foto: Florian Schuh dpa/lbn

Le jugement de Cologne a provoqué une vive polémique notamment dans la communauté juive

Le Bundestag, Parlement allemand, avait demandé une clarification légale sur la pratique de la circonsion

Le Bundestag avait demandé une clarification légale sur la pratique de la circonsion

Le texte autorise les parents à faire pratiquer une circoncision sur les garcons « qui ne peuvent pas encore décider eux-mêmes ». Mais cette autorisation est encadrée fermement. Elle n'est légale que si elle est pratiquée selon les règles imposées par la médecine. Cela veut dire que le bien-être de l'enfant doit être respecté avec un « traitement contre la douleur le plus efficace possible », une petite anesthésie par exemple. Deuxièmement les parents doivent être clairement instruits des risques que peut impliquer cette pratique. Troisièmement justement, la santé de l'enfant a priorité. Si celui-ci est hémophile par exemple, la circoncision est interdite. Les risques d'hémorragie seraient trop élevés.

Ecouter la volonté de l'enfant

La circoncision est une tradition musulmane. Elle restera autorisée en Allemagne si elle est pratiqué selon des régles médicales

La circoncision est une tradition musulmane. Elle restera autorisée en Allemagne si elle est pratiquée selon des régles médicales

Cette règlementation ne concerne que les enfants qui ne sont pas encore en âge de donner un avis personnel. Mais si un garçon de six ans par exemple, refuse d'être circoncis, le texte précise que les parents ne peuvent pas l'ignorer et doivent en discuter avec lui. C'est le bien-être de l'enfant qui est en jeu dans ce cas.

La circoncision médicalisée ?

Dans les six mois après la naissance du nourrisson, d'après ce projet de loi, des personnes désignées par une communauté religieuses pourront pratiquer la circoncision. Mais attention, elles devront respecter les règles médicales et doivent donc être formées pour cela.

Une vive polémique

C'est une décision d'un tribunal de Cologne, au début de l'été, qui a mis le feu aux poudres. Les juges avaient considéré, que la circoncision attentait à l'intégrité physique de l'enfant et pouvait être assimilée « à des coups et blessures aggravés » passible donc de poursuites pénales. Cette décision avait provoqué une virulente polémique. Les quelques 4 millions de musulmans et plus de 200 000 juifs estimaient, eux, que la liberté de pratiquer leur religion était menacée. Le projet de loi essaye de recadrer l'exercice de cette pratique. Pour l'instant le président du Conseil des Juifs en Allemagne, de même que le président du Conseil central des Musulmans ont salué cet effort. Mais la discussion se poursuivra sans doute...

La rédaction vous recommande