1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La Chine menace Taiwan

La Chine dans un projet de loi antisécession présenté hier, s’accorde le droit de recourir à la force si Taiwan venait à déclarer son indépendance. L’ile, estimant sa souveraineté bafouée, proteste vigoureusement et menace de réviser sa constitution. La tension s’accroît donc dans la région dominée par une Chine certes en pleine explosion économique mais aussi en proie aux contradictions. Des échos à ce sujet dans la presse allemande ce matin.

Le président de Taiwan proteste contre le projet de loi antisécession

Le président de Taiwan proteste contre le projet de loi antisécession

Malgré sa rhétorique guerrière, la chine n’a aucun intérêt à régler le problème taiwanais par la force, assure le Kölner Stadt-Anzeiger. Pékin combattrait alors l’un de ses plus importants partenaires économiques et investisseurs. Taiwan dont l´engagement des firmes se chiffre à plus de 40 milliards de dollars dans la république populaire. Un conflit armé, constate le journal, signifierait la fin de la croissance chinoise et peut-être aussi celle du pouvoir monolithique du parti communiste.

Lequel, selon la Frankfurter Neue Presse, est déja confronté à d’énormes problèmes de politique intérieure. La corruption galopante et un exode rural au rythme forcené provoquent de fréquentes protestations. L’antinomie entre le capitalisme naissant et l’idéologie communiste est énorme. Il est donc presque logique que le PC chinois veuillent utiliser le nationalisme comme un couvercle pour contenir l’explosion du pays.

Pour la Süddeutsche Zeitung en revanche la balle est dans le camp de Taiwan car si la scission d’un pays est regrettable, une réunification imposée par les armes ne serait pas moins tragique. Menaces de guerre et cavalier seul sont dangereux. Par conséquent, juge le journal, la réaction du premier ministre taiwanais de vouloir prendre les devants en révisant la constitution est une erreur. C’est le dialogue dans un climat de confiance et la patience qui sont à l’ordre du jour.

Quant à la Frankfurter Allgemeine Zeitung, elle aborde dans son long commentaire l’aspect international de l’affaire : La Chine qui ne cessent d’augmenter son budjet à la défense, constitue une menace pour la sécurité non seulement de Taiwan, déja à la portée de 600 missiles, mais aussi des forces US stationnées dans la région, sans compter le Japon, l’ennemi historique. D’où l´opposition des américains à la levée de l’embargo contre les armes, qui permettrait à l´Union européenne de renforcer l’arsenal de Pékin. Il ne s’agit que d’un allègement des sanctions rassurent les européens tandis que les chinois se défendent de vouloir acheter, arguant que seul la fin d’une discrimination leur importe. Alors dans ce cas pourquoi oeuvrer pour une amnistie ? s’interroge le journal.

  • Date 09.03.2005
  • Auteur Yann durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ed
  • Date 09.03.2005
  • Auteur Yann durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ed
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !