1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Centrafrique à l'épreuve des urnes

Trente candidats sont en lice pour le premier tour de la présidentielle et près de deux mille personnes partent à l'assaut des sièges du Parlement. Les élections ont été plusieurs fois reportées en Centrafrique.

Parmi les candidats à la présidentielle et dont on parle le plus en Centrafrique, il y a :

- L'ancien premier ministre Anicet Georges Dologuélé, 58 ans, surnommé "M. Propre", économiste de formation, il a reçu le soutien officiel du parti de l'ex-président François Bozizé.

- Martin Ziguélé, 58 ans, également ancien Premier Ministre il se présente pour la troisième fois à une présidentielle. On dit de lui qu'il est soutenu par la présidente de Transition Samba Panza et par la France

- Abdoul Karim Méckassoua, 62 ans, ancien député, il se présente pour la première fois à la présidentielle sous l'étiquette "indépendant" et est présenté comme l'homme de la communauté musulmane de Centrafrique.

Il y a par ailleurs trois fils d'anciens présidents qui sont candidats : Jean-Serge Bokassa, fils de l'ex-empereur Bokassa, Eugène Sylvain Ngakoutou Patassé, fils d'Ange-Félix Patassé et Désiré Nzanga Bilal Kolingba fils aîné d'André Kolingba.

Comment réagissent les Centrafricains à cette liste de noms ? Ecoutez ci-dessous l'analyse de Me Hilaire Ndamokonziade, l'un des responsables de la société civile centrafricaine.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !