1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La cavale mondiale d'Edward Snowden

L'ex-consultant de la CIA, qui a révélé l'ampleur du cyber-espionnage des services secrets américains, est inculpé d'espionnage. Réfugié d'abord à Hong-Kong, il a été accueilli à Moscou d'où il est reparti...

Edward Snowden a fait la Une des médias chinois avant de quitter Hong-Kong, sans doute après le feu vert de Pékin

Edward Snowden a fait la Une des médias chinois avant de quitter Hong-Kong, sans doute après le feu vert de Pékin

S'il n'y avait un jeune homme au cœur de cette affaire, et si le thème n'était aussi grave, on aurait l'impression d'assisster en grandeur nature à un roman d'espionnage.

Évidemment, les Américains ne l'entendent pas de cette oreille. John Kerry, le chef de la diplomatie américaine, l'a répété : Edward Snowden, qui a révélé les méthodes de surveillance généralisée des communications par l'agence de sécurité américaine NSA "a trahi son pays."

Le secrétaire d'État américain John Kerry, en visite en Inde, a estimé qu' Edward Snowden avait trahi son pays

Le secrétaire d'État américain John Kerry, en visite en Inde, a estimé qu' Edward Snowden avait "trahi son pays"

Et il a menacé la Russie et la Chine de "conséquences". Cette menace montre la nervosité des Américains qui semblent d'ailleurs impuissants à endiguer la publication de nouveaux documents secrets par Snowden...

Obama en mauvaise posture

Cette fuite est un véritable revers diplomatique pour Barack Obama qui essaye depuis 2009 de se rapporcher de Moscou et, on l'a vu récemment, de Pékin. Mais en politique, pas de sentiments. Edward Snowden a pu quitter Hong-Kong, car d'après les autorités de ce pays, le dossier des États-Unis ne permettait pas de traiter une requête de mandat d'arrêt provisoire.

Mais un député Hongkongais, Albert Ho, conseil de Snowden, a estimé que c'est Pékin qui avait orchestré en toute discrétion le départ de l'Américain. De même, la présidente de la Commission de renseignement du Sénat américain, Diane Feinstein, a dit "sa grande surprise" et pointé du doigt la Chine.

C'est peut-être l'avion qui a transporté Edward Snowden hors de Russie vers Cuba ou une autre destination

C'est peut-être l'avion qui a transporté Edward Snowden hors de Russie vers Cuba ou une autre destination

Snowden serait parti de Moscou

L'annonce du départ de Snowden pour Moscou est elle aussi un coup dur : la Russie a en effet déclaré qu'elle examinerait le cas échéant une demande d'asile politique du jeune homme. En attendant, les services secrets russes ont pu à loisir "débriefer" l'Américain, comme on dit dans le jargon des services secrets : c'est-à-dire obtenir de sa part des informations confidentielles sur les États-Unis et leurs techniques d'espionnage.

Edward Snowden a demandé à l'ex-juge espagnol Baltasar Garzon de lui donner des conseils juridiques : il en aura sans doute besoin. Car Diane Feinstein a déclaré : "la chasse est lancée"... D'après l'agence Interfax, Edward Snowden aurait quitté la Russie pour une destination encore inconnue.

Revue de presse

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !