1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

La Côte d'Ivoire et les réseaux sociaux

Les pillages et les exactions se poursuivent à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. Grâce aux réseaux sociaux, les Ivoiriens tentent d'améliorer leur quotidien.

default

« Fatime recherche médicament pour son père : Tensionorme. Pharmacies ouvertes dans la zone 8e tranche ? » : c'est l'un des innombrables messages qui affluent, seconde après seconde sur Twitter, message que l'on peut consulter sous un hashtag (ou sujet de discussion) apparu récemment sur le réseau : #civsocial, c'est son nom.

#civsocial à l'aide des populations en détresse

Guy Manassé est à l'origine de ce nouveau mot-clic. Il explique sur youtube, en anglais notamment, comment fonctionne le service :

« On ne dispose pas de taxis ou d'ambulances pour transporter les gens à la clinique. Grâce au fil Twitter, on peut trouver quelqu'un qui a une voiture et qui est disposé à emmener les malades à l'hôpital. »

Elfenbeinküste Laurent Gbagbo Verhaftung

L'arrestation de Laurent Gbagbo à l'Hôtel du Golfe, le 11 avril dernier

Un fil twitter salutaire pour bon nombre d'Ivoiriens qui en avaient assez de lire des messages de haines sur le net, provenant des deux camps Gbagbo et Ouattara.

"La Côte d'Ivoire au jour le jour"

Kahofi Suy est blogueur depuis décembre 2009. Son blog « La Côte d'Ivoire au jour le jour » est l'un des plus suivis du pays. Kahofi Suy déplore lui aussi le manque de pondération qu'il a constaté en parcourant la blogosphère ivoirienne :

« Les blogueurs ivoiriens ont été fortement divisés. Chacun prêchait pour sa chapelle. Ce qui a fait que les internautes ne se sont pas véritablement mobilisés pour accompagner ce processus de sortie de crise. Chacun était occupé à défendre sa position. Dans le cas tunisien, l'ensemble de la population s'est placée du côté de la révolution, de la liberté de presse et d'opinion. Dans le cas ivoirien, les intérêts partisans ont dominé. C'est ce que je regrette, personnellement. »

Aujourd'hui, la Côte d'Ivoire en ligne semble panser ses plaies, avec des initiatives telles que le fil #civsocial. Il est plus que temps que les internautes se réveillent et appréhendent l'avenir de leur pays de façon constructive. C'est le message de Kahofi Suy sur son blog « La Côte d'Ivoire au jour le jour », que nous vous conseillons de consulter. Aujourd'hui notamment, il y a un article sur le retour des journaux dans les kiosques, prévu ce lundi.

Auteur : Carine Debrabandère
Edition : Konstanze von Kotze

Liens

Audios et vidéos sur le sujet