1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Côte d’Ivoire a peur de la fièvre Ebola

Le gouvernement ivoirien a interdit la vente et la consommation de toute viande de brousse ou viande sauvage. La mesure a été prise pour éviter la propagation du virus d’Ebola qui fait des victimes dans la région.

Des cas suspects d'Ebola ont été signalés dans les pays voisins de la Guinée

Des cas suspects d'Ebola ont été signalés dans les pays voisins de la Guinée

Le virus d'Ebola est en partie responsable de la fièvre hémorragique qui a déjà tué plus d'une centaine personnes en Guinée et dans certains pays voisins d'après un dernier bilan officiel. La décision du gouvernement ivoirien vient du lien entre les animaux sauvages et la propagation du virus d'Ebola. C'est ce qu'explique Sébastien Calvignac-Spencer, chercheur à l'institut Robert Koch de Berlin en Allemagne :

« On sait depuis longtemps qu'Ebola n'est pas une maladie endémique dans les populations humaines. A partir de ce constat, si la maladie n'est pas maintenue de manière permanente dans les populations humaines, c'est qu'elle vient d'ailleurs. Et le plus souvent ce sera à partir de population d'animaux sauvages. »

Selon le chercheur, un lien direct a assez souvent été établi entre certains cas d'Ebola et le fait de manipuler des grands singes ou des antilopes de forêt qui étaient morts d'Ebola. La question reste de savoir quel est le réservoir, c'est-à-dire quel est le groupe d'animaux chez qui Ebola circule de façon permanente ou semi-permanente, qui n'en souffre pas trop et qui peut servir de point de départ à l'épidémie chez l'être humain. Sébastien Calvignac-Spencer précise que ces animaux sont souvent manipulés par les hommes en Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest, où on consomme beaucoup de viande de brousse.

La décision d'interdire la vente et la consommation de la viande de brousse n'est pas sans conséquence en Côte d'Ivoire. Les vendeuses ont vu leur chiffre d'affaire baisser de façon vertigineuse, les consommateurs et les restauratrices ne sont pas du tout contents. Certains même bravent la mesure d'interdiction. Ecoutez ci-dessous le reportage de Julien Adayé notre correspondant à Abidjan.

Écouter l'audio 02:00

La viande de brousse continue de circuler sur certains marchés

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !