La Bundeswehr ″en guerre″? | Vu d′Allemagne | DW | 23.07.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La Bundeswehr "en guerre"?

La Bundeswehr reconnaît que certains de ses soldats participent à une grande offensive contre les taliban dans le nord de l'Afghanistan. Ceci relance la polémique sur les missions allemandes à l'étranger.

default

Soldat allemand de l'ISAF en Afghanistan

« Les chars allemands rrrroulent de nouveau » – avec quatre R au verbe « rouler ». C’est le titre choisi par la tageszeitung. Le journal de gauche souligne que c’est la première fois de son histoire que la Bundeswehr participe à une opération, armée de blindés et de mortiers. Et malgré tout, Franz Josef Jung se refuse à parler de « guerre ». La taz reproche ses effets de manche au ministre de la Défense qui préfère vanter les progrès de la reconstruction, alors que sur le terrain, l’armée allemande tue des ennemis. Le quotidien regrette la langue de bois pratiquée à Berlin, à l’opposé de la campagne médiatique lancée par la Maison Blanche et destinée à convaincre l’opinion publique américaine de la légitimité, pour protéger la population afghane, de ses opérations dans le sud du pays.

Bundesverteidigungsminister Franz Josef Jung zum Einsatz der Bundeswehr

Franz Josef Jung (à droite) et l'inspecteur général de la Bundeswehr tentent d'expliquer l'action allemande dans la région de Kunduz.

Die Welt se montre plus compréhensive et se fait l’écho de l’argumentation de la Bundeswehr et du ministère : le recours à la force est nécessaire pour contrer les terroristes et ramener une certaine stabilité en vue des élections du 20 août prochain.

La Süddeutsche Zeitung parle de « stabilisation à coups de grenades ». La SZ reprend l’interrogation d’un député conservateur bavarois : « Dans quel but et pour combien de temps la Bundeswehr doit-elle encore rester en Afghanistan ? » Donner comme échéance un « retour à la stabilité » n’est pas très convaincant, de l’avis du journal, étant donné que l’Afghanistan n’a jamais été vraiment stable. Par ailleurs, le quotidien munichois doute de l’efficacité de la surenchère militaire pour mieux construire une société civile digne de ce nom.

Le problème, explique la Frankfurter Allgemeine Zeitung, c’est que ce n’est pas contre un État que les forces internationales se battent en Afghanistan. « Quand des bombes pleuvent, quand des canons tonnent, quand des chars blindés sont en marche dans un pays, en général et dans la vraie vie, on appelle ça la guerre ». Le choix des termes employés peut tenter d’édulcorer la réalité, mais cela ne change rien aux faits.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !