1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La Bundeswehr en Afghanistan

Les soldats de la Bundeswehr détachés en Afghanistan dans le cadre de l’ISAF sont de plus en plus souvent la cible de violences. L’attentat d’hier qui a fait trois blessés légers n’en est que le plus récent témoin. Une raison suffisante pour les commentateurs de la presse allemande de se pencher d’un peu plus près sur la situation qui règne dans l’Indukush.

Les soldats allemands basés dans le nord de l'Afghanistan ont pour première mission d'aider à la reconstruction du pays.

Les soldats allemands basés dans le nord de l'Afghanistan ont pour première mission d'aider à la reconstruction du pays.

La Frankfurter Rundschau rappelle que la sécurité en Afghanistan est pire que jamais depuis la chute des talibans il y a déjà plus de quatre ans. Au cours des trois derniers mois, plus de 1 100 personnes ont trouvé la mort. Ceci renforce encore la chute de popularité du président Karsaï, de plus en plus considéré comme une marionnette des Américains.

La Süddeustche Zeitung souligne que si le commandement de la Bundeswehr et de l’OTAN s’inquiètent de l’évolution de la situation, cela ne remet nullement en cause l’engagement occidental en Afghanistan. Et de citer le Secrétaire Général de l’OTAN, Hoop Scheffer, pour qui cette région reste, je cite « une priorité première » pour l’Alliance atlantique.

Pour Die Welt, la question se pose de savoir si les unités allemandes basées dans le nord de l’Afghanistan sont suffisamment équipées pour assurer leur mission. Et le quotidien relève que la communauté internationale n’a tout simplement pas de concept pour l’Afghanistan. La solution des problèmes ne peut pas être le renforcement des effectifs militaires étrangers qui ne seraient que des cibles bienvenues pour les talibans. Pourtant, c’est bien ce qui se passe alors que politique et diplomatie font la pause.

Pourtant, rétorque la Frankfurter Allgemeine Zeitung, la situation en Afghanistan n’est plus comparable à celle de l’Irak. Cependant, le mécanisme fondamental reste le même : sans sécurité, pas de reconstruction, sans paix civile, pas de sécurité durable. Il faut également définir ce qui peut renforcer ou affaiblir la position des talibans. Certains conseillent même à la Bundeswehr d’être plus incisive dans son comportement. Pour autant, l’Otan et ses alliés ne doivent pas flancher. L’alliance entre l’OTAN, l’Afghanistan et le Pakistan ne doit pas exister seulement sur le papier. Elle doit devenir une réalité concrète sur le terrain, conclut le quotidien.

  • Date 29.06.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zI
  • Date 29.06.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zI
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !