1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

La Bundeswehr devrait participer à la mission Atalante

La mission européenne a débuté officiellement lundi. Son objectif est de lutter contre la piraterie qui sévit au large des côtes somaliennes. Pour la marine allemande, cette opération est une première.

default

L'Allemagne pourrait envoyer jusqu'à 1.400 hommes dans la région

Le feu est presque vert pour la participation de la Bundeswehr à la mission de l'Union européenne Atalante. Le gouvernement a dit oui ce matin. Le Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, devrait faire de même le 19 décembre prochain, ce qui permettrait au contre-amiral britannique Phillip Jones, qui commande la force navale européenne, de recevoir le soutien d'un quatrième navire de guerre - au total, la mission doit en regrouper six ainsi que trois avions de patrouille. La frégate allemande Karlsruhe se trouve déjà sur place, prête à sillonner les eaux somaliennes pour neutraliser les pirates.

Jahresrückblick 2008 International Juni Somalia Foto von somalischen Piraten die die ukrainische Faina geentert haben

Depuis le début de l'année, plus d'une centaine de navires ont été attaqués par des pirates somaliens


Du côté des chiffres, le coût de la participation de la marine allemande à Atalante a été évalué à 45 millions d'euros, son mandat s'étendrait jusqu'au 15 décembre 2009 et pourrait engager jusqu'à 1.400 hommes. Tout comme ceux des autres pays européens participant à la mission Atalante, les marins allemands pourront recourir à la force pour empêcher tout acte de piraterie.

Le gouvernement allemand a justifié sa décision notamment par la nécessité de sécuriser l'aide humanitaire pour la population somalienne. L'autre justification de taille concerne la protection de ses propres intérêts dans le golf d'Aden. Pour l'Allemagne, pays qui effectue la majorité de ses importations et exportations par voie maritime, la sécurité sur les mers est primordiale.

Fregatte Mecklenburg Vorpommern der Bundesmarine am Horn von Afrika im Kampf gegen Piraterie Kommandoübergabe Footo: Ludger Schadomsky

La marine allemande pourrait aussi utiliser la fregate Mecklenburg Vorpommern, déjà sur place, pour lutter contre la piraterie


L'Allemagne est par ailleurs l'un des rares pays de l'Union qui s'est dit en mesure d'arrêter et de juger les pirates, du moins dans le cas d'une menace directe sur des navires ou des membres d'équipage de nationalité allemande. Pour l'heure la question du sort juridique des pirates somaliens capturés par des pays étrangers reste cependant délicates. Une conférence internationale sur la piraterie maritime se tient à ce propos aujourd'hui et demain, à Nairobi, au Kenya.