1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Economie et développement

La "biopiraterie", ou comment l'industrie veut breveter le vivant

Pour dénoncer les entreprises qui cherchent à obtenir des droits exclusifs sur certaines plantes, des défenseurs du développement durable ont inventé le mot "biopiraterie". Où en est la lutte contre cette pratique ?

Des fleurs de curcuma

Des fleurs de curcuma

De nombreux médicaments développés par les laboratoires pharmaceutiques utilisent les propriétés de plantes, dont les vertus médicinales sont parfois connues de longue date. Jusque-là, rien d'anormal. Un problème se pose lorsque ces entreprises décident de déposer un brevet sur la composition de ces médicaments. Ce détournement du savoir traditionnel sur les plantes a été baptisé "biopiraterie" par des ONG qui le dénoncent. Et il ne se limite pas aux plantes médicinales. Rachel Baig s'est intéressée à ce phénomène.

L'invité de l'interview de la semaine est le professeur Ibrahima Sall, secrétaire exécutif du Codesria, le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique. Depuis quarante ans, le Codesria a beaucoup fait et continue de s'engager pour donner une place à part entière à la recherche sur le continent.

Écouter l'audio 12:30

La "biopiraterie", ou comment l'industrie veut breveter le vivant

Archives

Audios et vidéos sur le sujet