1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

"La beauté de l'Islam"

L'Afrique dans la presse allemande. Au menu: un entretien de la star sénégalaise Youssou N’Dour en marge d'un concert à Munich et l’inauguration d'une centrale électrique au méthane au Rwanda.

Le chanteur Youssou N'Dour est un des artistes africains les plus célèbres en Europe

Le chanteur Youssou N'Dour est un des artistes africains les plus célèbres en Europe

Dans une interview titrée par la Süddeutsche Zeitung "la beauté de l'Islam", la star de la musique sénégalaise et ancien ministre de la Culture du Sénégal, Youssou N'Dour, revient sur le message de paix que constitue le Coran. Aucun sujet n’est laissé de côté : il évoque sa frustration face à la radicalisation, mais aussi pourquoi selon lui, ce n’est pas un problème de voir un musulman danser et faire la fête dans une boîte de nuit. Pour le journal munichois, Youssou N'Dour est à la fois un musulman convaincu et l’une des pop stars les plus populaire au monde - et cela en soit est déjà un message. Le Sénégalais, qui veut défendre l’image de l’islam et être le porteur de la vision d’une nouvelle Afrique, était en concert la semaine dernière dans la capitale bavaroise, Munich.

Des fidèles visitent la mosquée du Prophète à Médine, en Arabie saoudite

Des fidèles visitent la mosquée du Prophète à Médine, en Arabie saoudite

Sans langue de bois, il est revenu sur le drames en Méditerranée, où des milliers d’Africains ont laissé leur vie en tentant de rejoindre l’Europe. Pour Youssou N'Dour, tant que les jeunes n’auront pas de travail, de formation ou encore d’avenir, ces drames malheureusement continueront. Il incombe aux Africains eux-mêmes mais aussi aux Européens d'y remédier, dit l’ex ministre sénégalais.

La centrale électrique KivuWatt, le "dragon des Grands Lacs"

die tageszeitung a consacré un article à l’inauguration, le 16 mai dernier de la centrale KivuWatt, qui a commencé la production de 26 MW d'électricité à partir du méthane contenu dans le lac Kivu. Ce lac est situé à la frontière entre le Rwanda et la République démocratique du Congo, deux ennemies de la région des Grands Lacs. Le projet est donc une installation unique au monde, qui transforme le gaz méthane, une potentielle menace mortelle, en une source d'énergie et la centrale est censée à terme, augmenter de plus de 60% la capacité de production d'électricité du Rwanda.

La biodiversité est importante dans le Nord-Kivu, dans l'est de la RDC

La biodiversité est importante dans le Nord-Kivu, dans l'est de la RDC

Le lac Kivu est le seul au monde dont la concentration en gaz est suffisamment importante pour être exploitée commercialement. Et selon le quotidien berlinois, pour l’Afrique, c’est une révolution en matière énergétique, une occasion que le Président rwandais, Paul Kagamé a su saisir. Le journal revient sur le cas du lac Lyos au Cameroun. Le village de Nyos a été recouvert d’un nuage de fumée de Co2 en 1986, un phénomène dû au méthane, qui avait entrainé près de 2000 morts. Or les 2700 km2 du lac Kivu contiennent 300 fois cette concentration en méthane.

Donc exploiter ce gaz est non seulement bénéfique économiquement, il l'est également sur le plan sanitaire. Pourtant, rappelle die tageszeitung, selon des écologistes, l’exploitation de ce gaz risque d’engendrer la croissance rapide des algues, ce qui pourrait empêcher la reproduction des poissons.

Benjamin Netanyahu lors de sa visite en Éthiopie

Benjamin Netanyahu lors de sa visite en Éthiopie

Benjamin Netanyahu en Afrique

La Taz revient également sur la tournée est-africaine du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a achevé jeudi dernier à Addis-Abeba, une visite d’Etat de quatre jours dans la région. Ce qui lui avait permis de resserrer les liens politiques et économiques avec un continent longtemps mal disposé à l'égard d'Israël.

Pour la Taz, l’Afrique de l’Est ne veut pas laisser "Israël seul sous la pluie", tout en rappelant au passage que la lutte contre le terrorisme était au centre des discussions.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !