1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Sport

La barre des 50 000 buts franchie en Bundesliga

La Bundesliga a atteint le fameux seuil des 50 000 buts. Le Bayern arrache le nul dans les dernières secondes à Berlin, Leipzig revient à cinq points, et Dortmund gagne dans un stade privé de sa plus grosse tribune.

La Bundesliga telle que nous la connaissons aujourd'hui a été créée en 1963. Vendredi soir, lors de la rencontre Augsburg-Leverkusen, le fameux 50 000ème but est tombé : celui du 1-0 pour Leverkusen, un but signé Karim Bellarabi à la 23ème minute. Javier "Chicharito" Hernandez inscrira par la suite un doublé, pour une victoire 3-1 du Bayer. Un résultat qui réjouit le héros du soir, Karim Bellarabi :

"Aujourd'hui, nous sommes surtout contents pour la victoire, les trois points, qui sont très importants pour nous. Evidemment, je suis très heureux d'avoir marqué ce but symbolique. Surtout après ma longue blessure. C'est un jour spécial pour moi."

Le Bayern au bout du temps additionnel

Samedi, le Bayern Munich a eu chaud, mais a fini par s'en sortir : Menés 1-0 à Berlin par le Hertha, les Bavarois ont dû lutter jusqu'au bout du temps additionnel pour arracher le point du match nul. Alors que l'arbitre avait donné cinq minutes en fin de rencontre, deux minutes supplémentaires ont été jouées, en raison de changements de la part des Berlinois. Et sur une ultime action, c'est Robert Lewandowski qui finit par égaliser pour le Bayern. Score final 1-1. Amplement mérité, selon Mats Hummels :

"Dès la première minute, le Hertha a voulu jouer la montre. Personne ne peut se plaindre de la longueur du temps additionnel. Neuf minutes au total, en comptant les deux mi-temps, c'est normal, vu comment ils ont cherché à ralentir la rencontre. Nous avons tout donné et nous avons fini par marquer le but de l'égalisation, qui est selon moi tout à fait méritée."

Suite à ce match nul, le Bayern Munich compte 50 points, et voit Leipzig revenir à cinq longueurs. Le RB qui s'est imposé hier soir 2-1 sur le terrain du Borussia Mönchengladbach.

Dortmund gagne sans sa Südtribüne

A la troisième place, on retrouve le Borussia Dortmund. Le Borussia qui évoluait dans un stade pas tout à fait rempli, en raison de la suspension de la fameuse Südtribüne, la tribune sud où sont d'habitude entassés un peu plus de 24 000 spectateurs et qui font un bruit d'enfer. La tribune était suspendue en raison de débordements lors du match face à Leipzig le 4 février dernier. Néanmoins, Pierre-Emerick Aubameyang et ses coéquipiers ont tout donné face à Wolfsburg, et se sont imposés 3-0, avec notamment un but d'Ousmane Dembélé. Une victoire qui est quand même étrange, avec cette immense tribune vide, comme l'a constaté Thomas Tuchel :

"C'est quelque chose que l'on ne peut pas ne pas remarquer. A l'inverse, on s'en rend compte aussi quand la tribune est pleine et qu'on a des occasions. C'est un peu plus facile pour les joueurs. Ce serait une insulte de notre part de dire qu'on n'a rien remarqué. La Südtribüne, c'est la Südtribüne, et sans elle, ce n'est pas aussi joli."

Dortmund compte désormais 37 points, et est à égalité avec Hoffenheim, qui a battu Darmstadt 2-0. Francfort, qui s'est incliné 2-0 à domicile face à Ingolstadt, est 5ème avec 35 points. Cologne, qui a fait match nul 1-1 face à Schalke 04, est 7ème avec 33 points.

En bas de tableau, c'est très serré également : il n'y a que huit points d'écart entre Schalke, 10ème et Ingolstadt, 17ème. Le Werder se donne un sursis en battant Mayence 2-0 tandis que le HSV a fait nul face à Fribourg, score final 2-2.

24 buts ont été inscrits lors de cette 21ème journée de Bundesliga. Prochain rendez-vous ce weekend, avec notamment Bayern-Hambourg, Leipzig-Cologne et Schalke-Hoffenheim.

Les Mamelodi Sundowns sur le toit de l'Afrique

On jouait également ce week-end sur le continent africain, avec la Supercoupe de la CAF, qui opposait les Mamelodi Sundowns (vainqueurs de la Ligue des Champions) au Tout Puissant Mazembe (qui avait remporté la Coupe de la Confédération). Les Corbeaux auraient pu faire la différence, mais finalement, ce sont les Sud-Africains qui se sont imposés, 1-0, grâce à un pénalty de Ricardo Nascimento à la 83ème minute. Première Supercoupe d'Afrique pour les Mamelodi Sundowns.

Sinon, on jouait ce week-end le tour préliminaire retour des compétitions continentales. En Ligue des Champions, pas de grosses surprises, si ce n'est l'élimination des Ivoiriens du Séwé Sport par Gambia Ports Authority. Sinon, ça passe pour l'AS Vita Club, l'AC Léopards, ou encore les Guinéens du Horoya, qui ont battu les Sénégalais de l'US Gorée 2-1.

En Coupe de la Confédération, les clubs algériens ont été renversants : battu 2-1 à l'aller par les Ghanéens de Bechem United, l'USM Alger s'est imposé 4-1 au retour. Mais la vraie sensation de la journée est venue de la JS Kabylie, qui s'était inclinée 3-0 à l'aller face au Monrovia Breweries et qui s'est imposée 4-0 au retour. Par ailleurs, les favoris passent, comme Al Masry, SuperSport United ou encore le SC Gagnoa. Le prochain tour de qualification des compétitions continentales est prévu pour le mois de mars prochain.

La NBA de retour en Afrique le 5 août prochain

Enfin, en basket, on jouait le fameux All-Star Game cette nuit, le match entre les meilleurs joueurs de la Conférence Est et de la Conférence Ouest de la NBA. Et c'est l'Ouest qui s'est imposé, 192 à 182. Ces 374 points au total sont un nouveau record, tout comme les 52 points d'Anthony Davis pour la Conférence Ouest. A noter les 30 points à l'Est pour le Grec d'origine nigériane Giannis Antetokoumpo.

En marge de ce week-end All-Star, qui se déroulait à la Nouvelle-Orléans, on a appris que le 5 août prochain, à Johannesbourg, il y aurait de nouveau un match entre une sélection "Afrique" et une sélection "Monde". "Le basket connaît une croissance explosive en Afrique. Notre retour à Johannesburg fait partie de l'engagement continu de la ligue pour apporter l'expérience authentique de la NBA à tous les fans à travers le monde", voilà ce qu'a déclaré Adam Silver, le boss de la NBA.