1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'évacuation de la "jungle" de Calais, une solution éphémère

La "Jungle", l'immense campement sauvage où ont échoué de 6.000 à 8.000 réfugiés venus pour la plupart d'Afghanistan, du Soudan ou d'Erythrée, sera vidée d'ici la fin de la semaine, selon les autorités françaises.

 

"La politique de l’Union européenne vis à vis des réfugiés ne fonctionne pas!"  Tel est le constat de la Süddeutsche Zeitung. "Non seulement la solidarité fait défaut entre les 28 Etats membres, mais aussi le pragmatisme nécessaire pour trouver une solution acceptable pour tous.

Calais Räumung Lager Dschungel (Getty Images/AFP/P. Huguen)

Mardi, deuxième jour de la gigantesque opération d'évacuation de la "Jungle". Le transport par autocars se poursuit vers les 451 centres d'accueil et d'orientation (CAO) mis en place un peu partout en France.

Il n’existe même pas de consensus minimal pour traiter collectivement et de manière digne ceux qui ont réussi à entrer en Europe. Outre les Polonais et Hongrois si abondamment critiqués, les Britanniques restent eux aussi confortablement à l’écart. La jungle de Calais va disparaître. Mais la crise des réfugiés elle, demeure et c’est depuis longtemps déjà une crise de l’Union européenne", conclut le journal de Munich...
 

Frankreich Räumung Dschungel von Calais (picture-alliance/AP Photo/E. Morenatti)

Un départ en "bon ordre" vers d'autres horizons, quelque part en France

"Ce qui a été fait en Grèce et aussi en Italie est maintenant aussi en cours en France, mais bien trop tard ! ", critique de son côté la Frankfurter Allgemeine Zeitung : "Enregistrement, hébergement officiel et une procédure pour établir si un permis de séjour est justifié. Ce n’est que de cette manière que l’on peut empêcher que des immigrants illégaux se déclarent eux-mêmes réfugiés, estimant avoir de leur côté le droit et la morale et, parfois même, le droit à la violence. Ce n’est que de cette manière que l’on peut aussi éviter l’amalgame entre 'migrants' et 'réfugiés' dans l’opinion publique, amalgame qui aboutit à ériger une barrière morale faisant des frontières et des droits de séjour une injustice d’Etat".
 

Autre thème : L'Union européenne et le CETA 

 

L’échec de l’Union européenne à trouver une position commune par rapport au CETA, le traité de libre échange avec le Canada continue d'occuper les editorialists.


Après le Non de la Belgique au CETA la Frankfurter Rundschau titre :"L’Union européenne face à un désastre!" "Si l’on ne réussit pas à la dernière minute à faire changer d’avis les opposants au traité de libre échange avec le Canada, alors ce traité ne pourra pas être signé jeudi comme prévu lors du sommet de Bruxelles. Cette honte aurait pu et aurait dû être évitée.", souligne le quotidien de Francfort...

Paul Magnette und Martin Schulz (Getty Images/AFP/N.Materlinck)

Le Premier ministre de Wallonie, Paul Magnette (à g.) a déçu le président du Parlement européen Martin Schulz (à dr.)



Pour le quotidien bavarois Mittelbayrische Zeitung : "Le formidable projet Europe risque d’être paralysé par des mentalités étriquées, des intérêts nationaux et partisans ainsi que par des phobies non-fondées. Si le traité commercial avec le Canada devait vraiment échouer, alors cela serait dû à l’imbroglio des compétences au sein de l’UE et à l’éloignement des institutions européennes comme des gouvernements de leurs citoyens..." conclut le quotidien de Ratisbonne.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !