L′élection du Congrès oubliée | International | DW | 28.10.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'élection du Congrès oubliée

Tandis que tous les regards sont tournés vers la fonction suprême, l'élection du Congrès qui a lieu le même jour passe quasiment inaperçue. Pourtant, il tiendra un rôle déterminant dans la politique du nouveau président.

default

Le Congrès américain est composé du Sénat et de la Chambre des représentants

Le 4 novembre, les 435 membres de la chambre des représentants ainsi que 33 Sénateurs vont être élus. Les sondages sont favorables aux Démocrates. Et certains experts pensent même que 2008 marquera la fin de la tendance à la majorité républicaine qui perdure depuis les années 60.


Chris van Hollen est membre du Congrès américain. C'est la nouvelle star du parti démocrate, dont il dirige la campagne pour les élections de la chambre basse. Il sait qu'il a de bonnes chances et il annonce déjà la couleur : « Je crois que la grande particularité de cette élection est que nous restons offensifs. Et le message que nous voulons transmettre, c'est que Barack Obama et Joe Biden auront besoin d'une majorité à la chambre des représentants et au Sénat, afin de pouvoir imposer les changements voulus. Que ce soit pour le système de santé, la politique énergétique ou tout autre dossier ».


La crise financière actuelle apporte de l'eau au moulin des candidats démocrates. Ils rendent leurs adversaires responsables d'une politique économique ratée, d'un taux de chômage accru et de la crise immobilière. Tom Davis, député républicain, est pourtant convaincu que ce sont les Démocrates que les électeurs vont sanctionner. Ce n'est pas l'avis de John Fortier, de l'American Enterprise Institute. Selon lui, il y a non seulement la crise comme facteur, mais aussi l'insatisfaction générale suscitée par Georges Bush.


Et puis il y a ce qu'on appelle l'effet Obama, qui pourrait même faire changer de camps les Etats du Sud traditionnellement républicains : « Si Obama réussit à diminuer le fossé grâce à une participation électorale afro-américaine hors du commun, alors ces Afro-américains pourraient devenir de nouveaux électeurs pour les Sénateurs et les députés démocrates, explique John Fortier . Et ainsi on pourrait observer une incidence sur les élections du Congrès dans le Sud et d'autres régions encore ».


Si les prophéties disent vrai, si les Démocrates remportent le Congrès, cela rendrait à un président républicain, à John McCain, la gouvernance difficile. Pour un président démocrate, pour Barack Obama, ce serait en revanche une configuration de rêve.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !