1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

ACTUALITÉS

L'économie sénégalaise progresse malgré des problèmes persistants

Grâce à ses réformes, le Sénégal a engrangé sept places dans le dernier rapport Doing Business. Il reste cependant beaucoup à faire pour régler les problèmes de lenteurs ou les dysfonctionnements au quotidien.

C'est une avancée non négligeable. Le Sénégal engrange 7 places dans le dernier rapport Doing Business, qui est une unité de mesure des progrès des pays vers le développement économique. 

Le pays passe de la 147ème à la 140ème place, se hissant parmi les cinq 5 pays les plus réformateurs en Afrique Subsaharienne. Une performance obtenue grâces à cinq réformes majeures.

Mais c'est une avancée à double vitesse. Les Sénégalais sont encore confrontés à des lenteurs et des disfonctionnements dans certains services indispensables.

Moins de coupures de courant

Il n'y pas de doute, les réformes ont fait progresser le pays. "En 2012/2013, le Sénégal était 182ème mondial, aujourd'hui on est 140ème. Nous avons gagné un cumul de quarante-deux places", se félicite Mountaga Sy, le directeur général de l'agence sénégalaise des investissements. "Mieux, en 2011, le Sénégal opérait trente-huit jours de coupure de courant. Aujourd'hui, on est à deux jours et demi de coupures par an", raconte-t-il. 

Afrika statt Schrottpresse (picture-alliance / dpa)

Du mieux grâce aux réformes donc. "Elles sont liées à la baisse du coût de la création d'entreprise, à la réduction des mutations d'immeubles au profit des PME, à des mesures de réduction des coûts de raccordement à l'électricité", explique Amadou Ba, ministre de l'économie et des finances.

celui-ci cite encore l'amélioration de la fiabilité du réseau d'électricité, la réduction du délai de remboursement des crédits de TVA ou la baisse des délais de règlements des différends commerciaux.

 

Des progrès encore à faire 

Cette évolution dans le secteur de l'énergie n'est cependant pas sentie par tout le monde. Louise Faye, entrepreneure, a déménagé il y a quelques semaines. Avant de disposer de l'électricité, elle a fait beaucoup de va-et-vient, qui lui ont causé des pertes. "On était obligé chaque fois d'appeler à la Senelec. Tantôt, on a un Monsieur, tantôt on a une dame", déplore-t-elle. Elle perdra trois semaines au final. "Ça nous a fait une grosse perte par rapport aux affaires et comme aussi on n'avait pas complètement fermé, ça faisait aussi des dépenses sans pour autant qu'on travaille." 

Les Sénégalais sont souvent confrontés à des difficultés d'accès au réseau internet. C'est le cas actuellement dans la région de Sédhiou, dans le sud du pays. Robert Diatta gère une boutique de transfert d'argent. Il se plaint de la mauvaise qualité de la connectivité. "C'est particulièrement depuis quatre à cinq jours que nous avons ces problèmes. Avec ADSL ça ne passe pas, avec le wifi ça ne passe pas même avec les clés, ce sont des cartes  que tu paies à n'en plus finir. Et ça ne va vraiment pas", se désole-t-il. Il lance d'ailleurs un message à l'Etat pour améliorer l'environnement des affaires dans le pays.