1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'école allemande sur la sellette

Mauvaise note pour les écoles allemandes, après dix jours d’inspections des Nations Unies. Le rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’éducation, Vernor Muňoz, reproche notamment aux établissements scolaires d’Allemagne de ne pas faire assez de cas des élèves issus de milieux défavorisés. Et les journaux ne manquent pas de se pencher sur un système scolaire qui n’est pas au mieux de sa forme.

default

Il va falloir chambouler le système éducatif allemand. Die Welt résume ainsi les principales conclusions du rapport Muňoz : l’Allemagne doit soutenir davantage les écoliers handicapés, ceux issus de l’immigration et ceux de milieux défavorisés. L’Allemagne doit s’en tenir à la convention onusienne sur les droits de l’Enfant et considérer que les enfants étrangers sont majeurs, comme les autres, à 18 ans, et non 16 comme c’est le cas actuellement. Les jardins d’enfants devront être gratuits à l’avenir, et le tronc d’enseignement commun à tous les élèves doit durer plus longtemps qu’actuellement, c’est-à-dire que la première orientation des enfants selon leurs résultats en classe ne doit pas intervenir dès la quatrième année.

Pour ce qui est de la gratuité des jardins d’enfants, la Frankfurter Allgemeine Zeitung se dit certes pour, mais le journal rappelle que les coûts engendrés seraient trop importants pour les Länder dont les caisses sont vides. Quant aux recommandations sur l’orientation précoce des élèves, la FAZ estime que dix jours de tournée dans quelques écoles choisies arbitrairement ne sauraient suffire à émettre des critiques si radicales sur l’ensemble du système scolaire allemand.

La tageszeitung publie un commentaire d’Heiner Bielefeldt, philosophe à la tête de l’Institut allemand des droits de l’Homme. Celui-ci se félicite du débat sur l’école, relancé, mais il note avec quelles réticences les médias allemands ont parlé de Vernor Muňoz, le rapporteur spécial venu du lointain Costa Rica et qui se propose de donner des leçons de droits de l’homme à l’Allemagne. Le journal rappelle que Berlin a pourtant ratifié les conventions internationales sur le droit à l’éducation, en faveur d’un accès sans discrimination aux bancs de l’école. Ce qui n’empêche pas les certains écoliers de se trouver dans des situations dramatiques, notamment ceux dont les parents ne disposent d’aucune autorisation légale pour résider en Allemagne, des enfants souvent grands laissés pour compte du système éducatif.

Non, le système éducatif allemand ne relève ni de la cour internationale des droits de l’homme ni de quelque juridiction internationale que ce soit, précise pour sa part la Süddeutsche Zeitung. Mais la commission a mis en évidence que même un pays développé comme l’Allemagne devait faciliter l’accès de tous à l’éducation, pour que l’origine sociale d’un enfant ne décide pas à sa place de son propre avenir.

  • Date 22.02.2006
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C70c
  • Date 22.02.2006
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C70c
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !