1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Kinshasa, ville morte

Kinshasa a largement suivi l'appel à la ville morte lancé par le Rassemblement (opposition), pour le respect de l’accord politique signé le 31 décembre entre l’opposition et la majorité présidentielle

Écouter l'audio 02:17

Le secrétaire général de l’UDPS se félicite du respect par la population du mot d’ordre de l’opposition.

Cet appel à "la ville morte" a été largement suivi dans la capitale Kinshasa. Le président Joseph Kabila qui a débuté lundi après-midi des consultations avec les délégués au dialogue politique initié par son gouvernement, doit s’adresser demain mardi à la Nation, à travers les deux chambres du parlement.

Cliquez sur l'image pour écouter plus de détails avec notre correspondant Saleh Mwanamilongo.

 

DR Kongo 'Boulevard du trente juin' in Kinshasa (DW/W. Bashi)

Kinshasa, le "boulevard du trente juin"

Toute la matinée, commerces et écoles sont restés fermés à Kinshasa, les moyens de transports en commun étaient rares, à part quelques bus de la société nationale de Transport. La place Victoire-Matonge, l’un des quartiers chauds de Kinshasa, était quasiment vide ce lundi matin. Jeanpy Mahungu, trouvé chez lui au quartier Matete, à l’est de la capitale, justifie son absence au travail ce lundi :

"Nous-nous sommes retrouvés ce matin à l'arrêt de bus, il n'y avait pas une seule occasion pour me rendre sur mon lieu de travail. Alors j'ai jugé bon de retourner à la maison."

Le secrétaire général de l’UDPS parti d’opposition, Jeanmarc Kabund a Kabund, se félicite du respect par la population du mot d’ordre de l’opposition. Mais pour Yveline Kanga, vendeuse de baignée au petit marché de Lemba, ceux qui y trouvent leur compte sont les politiciens initiateurs, et non la population vivant au jour le jour, a-t-elle dit.
Des policiers, moins nombreux que lors des manifestations d'opposition de septembre et décembre, étaient postés à des points stratégiques de la capitale. Le porte-parole de la police le colonel Pierrot Mwanamputu parle d’un bilan positif de la journée :

"Je vous dis que depuis le matin jusqu'à cette heure précise, il n'y a pas un incident qui ait été signalé. C'est vous dire que nous avons vraiment fait un effort pour que tous ceux qui sortent de chez pour venir poser des actes de vandalisme sur la chaussée soient isolés."

Kongo Präsident Joseph Kabila (picture-alliance/dpa/M. Kappeler)

Le président Joseph Kabila doit s’adresser mardi à la Nation.

Ce lundi après-midi le président Kabila a entamé des consultations avec la classe politique mais aussi les membres de la société civile « en vue de baliser la voie à la mise en oeuvre de l’accord du 31 décembre », selon un communiqué de la présidence de la République. Après ces consultations , le président Kabila compte s’adresser à la nation. Le rassemblement se dit prêt à participer à ses consultations mais à une certaine condition, a dit Delly Sessanga membre de ce regroupement politique :

"Si le président de la République intervient ici comme autorité morale de l'une des composantes au dialogue sur ces éléments de blocage, ça peut être une chose mais il ne faudrait pas sortir du contexte de l'accord du 31 décembre 2016."

DR Kongo Unruhe vor Präsidentschaftsende von Joseph Kabila (picture-alliance/AP Photo/J. Bompengo)

Patrouille de police à Kinshasa.

Trois mois après la signature de l’accord politique entre la majorité présidentielle et l'opposition, les évêques de la CENCO ont constaté l'impasse dans les négociations sur le partage du pouvoir et mis fin à la médiation qu'ils ont entamée.
Deux principaux points sont à l'origine de ce blocage, d'abord les modalités de désignation du Premier ministre de la transition et ensuite les critères pour désigner le président du conseil national de suivi de l'accord de la Saint Sylvestre (CNSA).

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !