Khodorkovski reconnu coupable | International | DW | 27.12.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Khodorkovski reconnu coupable

L’ex-magnat du pétrole russe et l’un des plus ardents critiques du Premier ministre russe Vladimir Poutine a été reconnu coupable d’avoir détourné 218 millions de tonnes de pétrole.

default

L'ex PDG du groupe Yukos Mikhaïl Khodorkovsky devant le tribunal de Moscou

La durée de la peine sera annoncée dans quelques jours. Selon nombre d’observateurs, l’affaire Khodorkovski serait avant tout une affaire politique.

« Liberté! Liberté! Liberté aux prisonniers politiques! La Russie sans Poutine! »

C’est ce que revendiquaient à haute voix les partisans de Mikhaïl Khodorkovski peu avant que le tribunal ne prononce son verdict de culpabilité contre l’ex-milliardaire et son principal associé, Platon Lebedev.

Vladimir Putin - Partei Vereinigtes Russland

Vladimir Poutine

Le tribunal les a également reconnus coupables de « blanchiment » d’argent pour la somme de 23,5 milliards de dollars. Récemment encore, à la télévision nationale, le chef du gouvernement russe Vladimir Poutine avait exigé la condamnation de celui qu’il considère comme son ennemi personnel :

« Un voleur devrait être en prison. La justice considère Khodorkovski coupable de vol. D’un très grand vol. »

Une intervention qualifiée d’ingérence dans le système judiciaire selon de nombreuses voix critiques, à l’étranger comme en Russie. Peu après, le président russe Dmitri Medvedev lui-même a cru bon de critiquer cette démarche dans une interview télévisée :

« Ni le président ni aucun autre fontionnaire de l’Etat n’a le droit de d’exprimer son opinion sur ce dossier ou sur toute autre procédure avant que ne soit annoncé le verdict… »

Le chef du Kremlin rejette les critiques selon lesquelles la justice russe serait une justice sélective, parce qu’elle traite avec égards d’autres membres de l’oligarchie russe.

Berufungsverfahren im Fall Chodorkowski Platon Lebedew

Platon Lebedev (à droite)

De nombreux Russes doutent pourtant que dans leur pays la justice soit transparente, équitable et indépendante, comme cet homme peu après l’annonce du verdict par le tribunal à Moscou :

« Notre système n’est pas encore prêt à une vie normale. Il est toujours autoritaire. Et les tribunaux ne sont pas indépendants... »

Après avoir déjà passé huit années en camp pénitentiaire, l’ex-magnat du pétrole et ex-milliardaire reste donc en détention, comme son co-accusé Lebedev. Le parquet a requis 14 ans de prison. « Je ne serai pas libéré tant que Poutine est au pouvoir » avait estimé lui-même Mikhaïl Khodorkovski avant son second procès.

L'énoncé du jugement par le président du tribunal, le juge Viktor Danilkine, va durer plusieurs jours et la peine ne sera annoncée qu'à la fin.

Auteur: Philippe Pognan
Editeur: Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !