1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Kenya: les leaders de la Région des Grands Lacs appelés à s'impliquer plus dans la résolution de la crise.

L'appel provient de l'ambassadrice Libérata Mulamula, Secrétaire Exécutive de la Conférence Internationale sur les Grands Lacs.

default

Partisans de Raila Odinga

S'exprimant il ya trois jours au sujet de la crise kenyane et évoquant plus particulièrement les violences qui ont suivi la proclamation de la victoire de Mwai Kibaki à la présidentielle le 27 Décembre dernier, la Secrétaire Exécutive de la Conférence Internationale sur les Grands-Lacs, n'avait pas hésité à comparer certaines des tueries à des actes de nettoyages ethniques et de génocide. Raison pour laquelle elle interpelle les chefs d'Etats des Grands Lacs qui en 2004 à Dar Es Salam se sont engagés à faire de leur région troubléeun espace de paix et de sécurité durable.

" Il ya un certain nombre de chefs d'Etats, notamment les présidents tanzanien, ougandais et rwandais, qui ont essayé d'apporter leur contribution à la résolution de la crise que traverse le Kenya en ce moment. Mais ce sont tous les chefs d'Etat de la Région qui devraient s'impliquer, et de manière coordonnée. Ils ne devraient pas abandonner ce dossier entre les mains de la seule Union Africaine, car après tout , ce sont eux, les leaders sur le terrain."

Une intervention globale et coordonnée, le message est également destiné à l'ensemble des médiations et autres missions de bons offices intervenant dans la crise kenyane. '' Comme à chaque fois qu'il ya une crise, le nombre d'acteurs impliqués est impressionant. Mais le plus important, c'est que tous les efforts soient orientés vers une solution négociée. Les différents intervenants doivent regarder dans la même direction, quelles que soient les motivations qui soutendent leur intervention. Tous les efforts doivent être coordonnés et tendre vers l'objectif ultime; à savoir une solution politique négociée.''

Mais pour le moment, sauf surprise de dernière minute, aucun rapprochement ne semble se dessiner entre Mwai Kibaki et Raila Odinga. Dépêché par l'Union Africaine pour tenter de trouver une issue négociée à la crise, le Ghanéen John Kufuor a interrompu sa mission cet après-midi pour retourner à Accra.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !