1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Kenya: accord sur un gouvernement de coalition.

L'accord signé jeudi par le Président Mwai Kibaki et l'opposant Raila Odinga, prévoit la création d'un poste de Premier ministre et deux postes de vice-Premier ministre.

Kenyan President Mwai Kibaki, left, and former U.N. Secretary-General Kofi Annan, center, and opposition leader Raila Odinga, right, observe a minute of silence for the victims of the recent violence, Tuesday, Jan. 29, 2008 during the opening of the dialogue process, in Nairobi. Kibaki and Odinga together with mediator Annan formally opened the dialogue process, with the rivals under international pressure to share power. Odinga insisted what needed the most urgent attention was the resolution of the flawed election results, an issue Kibaki has indicated is not negotiable.(AP Photo/Karel Prinsloo)***Zu Dohrenbusch, Keine Entspannung der Lage in Sicht - Kenianischer Oppositionspolitiker in Nairobi erschossen***

Raila Odinga Opposition Kenia.jpg *** Engelhard, Marc Nairobi WDR ,Kenias Regierung erhebt Vorwurf des Völkermords – Wahlleiter zweifelt Ergebnis an *** Kenya's opposition candidate, Raila Odinga, speaking to the media in Nairobi, Kenya, Sunday, Dec. 30, 2007. Raila called on President Mwai Kibaki to concede defeat Sunday, accusing him of fraud after a chaotic vote count sparked widespread violence and fears of rigging. This government has lost all legitimacy and cannot govern, Raila Odinga said Sunday, three days after the vote. Odinga clung onto his razor-thin lead by 38,000 votes, but the electoral commission suspended announcing results Saturday night, promising to look into allegations of fraud. (AP Photo/Sayyid Azim)

Raila Odinga

Signé par les deux leaders kenyans en présence du Président de l'Union Africaine, le Tanzanien Jakaya Kikwete, l'accord stipule que le premier ministre sera un membre élu du Parlement et qu'il sera doté des pouvoirs nécessaires pour la gestion quotidienne des affaires du gouvernement. Le poste de Premier ministre reviendra à l'opposition, tandis que les portefeuilles du gouvernement seront répartis entre les deux camps rivaux en fonction de leur poids au parlement. C'est un Koffi Annan très ému qui a résumé le contenu de l'accord devant la presse; mais le médiateur sait aussi que ce genre d'accord ne fait pas que des heureux.

" Toute négociation fructueuse comporte des concessions mutuelles. Invariablement, dans chacun des camps, il y en a qui estiment que leurs négociateurs ont trop concédé. A ceux qui ont ce sentiment au Kenya, je dirai ceci: les concessions étaient inévitables pour la survie de ce pays.

Kibaki.jpg ***Kibaki nach heftigen Protesten in Kenia gesprächsbereit *** ** FILE ** Kenya's President Mwai Kibaki is seen in Nairobi in this Dec. 12, 2007 file photo. Kibaki was re-elected in the closest presidential election in the country's history, the elections chief said Sunday, Dec. 30, 2007. The contest was marked by allegations of rigging on both sides. (AP Photo/Sayyid Azim, File)

Mwai Kibaki

Soutenez cet accord; c'est la clé de l'unité du Kenya, le fondement de la réconciliation nationale et le tremplin pour la relance économique.''

L'ancien Secrétaire Général des Nations Unies a renouvellé aux kenyans son engagement à rester à leurs côtés jusqu'à ce qu'à l'aboutissement du processus.

'' Aujourd'hui nous avons franchi une étape importante. Mais le voyage est encore long. En fait il ne fait que commencer. Le défi auquel le Président Mwai Kibaki et l'honorable Raila Odinga sont maintenant confrontés, c'est d'oeuvrer ensemble pour soigner et réconcilier cette nation, travailler ensemble pour éxecuter le programme de réformes qu'ils ont tous les deux approuvé. Et surtout poursuivre un effort soutenu, jusqu'à ce que la tâche soit accomplie"

Prochaine étape, les négociations autour du quatrième chapitre des discussions, celui réservé à la recherche de solutions à long terme. C'est sous ce chapitre que figurent la réforme de la constitution, la lutte contre la pauvreté et les inégalités, ou encore la réforme foncière.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !