1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Kafando doit réinvestir le palais présidentiel

Une semaine exactement après sa destitution par le Régiment de sécurité présidentielle, Michel Kafando doit être rétabli dans ses fonctions avec le soutien de la Cédéao. L'armée et le RSP se sont entendus.

Écouter l'audio 02:17

"Les gens croisent les doigts pour qu'on en vienne à un dénouement total de cette crise"

Mardi soir, les putchistes et les loyalistes ont présenté un accord en cinq points pour éviter un affrontement. Parmi ces points, le RSP s'engage à accepter le cantonnement et céder les postes de garde à Ouagadougou. Les forces loyalistes, elles, ont promis de reculer leurs troupes de 50 km et de garantir la sécurité du personnel du RSP et de leurs familles. Ecoutez ci-dessus les précisions de Richard Tiéné, notre correspondant à Ouagadougou.

Pour faciliter le retour de Michel Kafando, la Cédéao a décidé d'envoyer une nouvelle délégation à Ouagadougou. Délégation composée des chefs d'Etat du Sénégal, du Bénin, du Togo et du Nigeria et du représentant de l'Onu en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas. La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest était réunie mardi en urgence à Abuja, au Nigeria. Avec cette crise, la Cédéao joue sa popularité et sa crédibilité. Elle a été très critiquée en début de semaine par la société civile et une partie de la classe politique. D'une part parce qu'elle a proposé que les proches de l'ex-président Compaoré participent aux prochaines élections. D'autre part, pour l'amnistie offerte aux putchistes. Ecoutez ci-contre l'analyse de Sékou Kouréyssi Condé, spécialiste des conflits en Afrique.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !