Kadhafi doit financer les insurgés | Vu d′Allemagne | DW | 06.05.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Kadhafi doit financer les insurgés

A la Une de la presse ce vendredi : l’instauration d’un fonds d’aide aux rebelles libyens, la réconciliation du Hamas et du Fatah, et la décision de Barack Obama de ne pas publier les photos de la mort de Ben Laden.

default

L'idée est de puiser dans les fonds de Kadhafi pour armer les rebelles

Les rebelles libyens ont certes présenté une feuille de route pour un avenir démocratique hier à Rome, mais ils sont surtout venus pour quêter de l'argent, note la Süddeutsche Zeitung. Ils manquent de tout : de nourriture, de carburant, d'armes. Mais, précise le quotidien, cet argent ne doit pas provenir de l'Occident, il faut puiser dans les fonds gelés de Mouammar Kadhafi, comme l'ont suggéré les pays du Groupe de contact sur la Libye. Ça n'est que justice, poursuit le journal : c'est à Kadhafi de payer pour la libération de son pays après 40 ans de dictature !


Merkel Abbas Berlin Deutschland Palästina Palästinenser

Angela Merkel l'a redit à Mahmoud Abbas : l'Allemagne ne soutiendra pas la reconnaissance d'un Etat palestinien

L'Union européenne divisée sur la Palestine

La Frankfurter Allgemeine Zeitung titre sur la réconciliation du Fatah et du Hamas, les deux organisations palestiniennes, et note qu'Israël fait face à un dilemme : la solution de deux Etats n'a jamais paru aussi proche, maintenant que la Palestine parle d'une seule voix. En revanche, l'Union européenne est plus que jamais divisée, poursuit la F.A.Z. La chancelière Angela Merkel a redit au président palestinien Mahmoud Abbas que Berlin s'abstiendra sur la question de la reconnaissance d'un Etat palestinien devant l'ONU, en raison des liens historiques très forts entre l'Allemagne et l'Etat hébreu. Pendant ce temps, à Paris, Nicolas Sarkozy a fait comprendre l'inverse au premier Ministre israélien : Benjamin Netanyahu.


Al-Kaida-Führer Osama bin Laden

Pas de photo de la dépouille de Ben Laden : tel en a décidé Barack Obama

Barack Obama, le grand sage

Die tageszeitung commente la décision de Barack Obama de ne pas publier les photos de la dépouille de Ben Laden. Voilà une sage résolution, déclare le quotidien. Publier ces images revenait à brandir un trophée dégoulinant de sang et les conséquences auraient été incalculables. Bien sûr qu'il y aura des fuites et que les photos débarqueront un jour ou l'autre sur internet, mais elles ne seront alors plus que des documents historiques, et non des instruments de propagande ou des icônes de martyr.

Die Welt partage cet avis. Si Barack Obama avait choisi de publier ces photos, il se serait élevé au rang des barbares terroristes d'Al-Qaïda. Par ce refus, le président américain demande à son peuple de maîtriser ses ardeurs. C'est une décision responsable, conclut Die Welt.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !