1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Justice après une série de meurtres en RDC

Un procès s'est ouvert dans la ville de Béni (province du Nord Kivu), contre des personnes accusées d'être les auteurs d'attaques commises dans cette localité. Des dizaines de personnes ont alors été massacrées.

L'Est de la RDC est occupé par de nombreux groupes armés qui créent l'insécurité et profitent des minerais de la région

L'Est de la RDC est occupé par de nombreux groupes armés qui créent l'insécurité et profitent des minerais de la région

A l'occasion de ce procès, le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku a accusé son ancien patron et ancien ministre des affaires étrangères Mbusa Nyamwisi d'être l'un des acteurs des tueries à Beni. Pour le gouverneur Paluku, Mbusa Nyamwisi est un de ceux qui plongent les populations de Béni dans l'insécurité. Mais les accusations du gouverneur sont rejetées par les partisans de Mbusa Nyamwisi.

Le procès contre les présumés auteurs des massacres qui ont coûté la vie à une centaine d'habitants, est suivi de près par la population de Béni.
Plus de deux mille personnes étaient présentes à l'ouverture, non seulement au tribunal mais aussi dans l'enceinte de la mairie.

Par ailleurs, la Monusco, la mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC est accusée de favoriser les massacres, par le biais de certains casques bleus.

Ecoutez ci-desous, le compte rendu de notre correspondant John Kanyunyu et la réaction du Lieutenant-Colonel Félix Prosper Basse, porte-parole militaire de la Munusco

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !