1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Journées "villes mortes" en RDC

L'oppostion, qui exige l'organisation de l'élection présidentielle d'ici la fin de l'année, a appelé à l'observation de deux journées "villes mortes" dans toute la RDC. Le point à Beni et à Goma avec notre correspondant.

Ce mardi, la plupart des boutiques de Beni sont restées fermées jusque dans l'après-midi. Seules certains magasins d'alimentation et quelques pharmacies ont gardé leurs portes ouvertes. La ville étant largement favorable à l'opposition, celle-ci a revendiqué le succès de cette première journée ville morte, tout en exigeant du président de la commission nationale électorale indépendante (la CENI) qu'il publie le calendrier électoral au plus tôt.

Mouvement très suivi à Beni, beaucoup moins à Goma

Blaise Kambale Musubao est un cadre du Mouvement Social pour le Renouveau, le MSR, un parti d'opposition, estime que près de 70% des habitants se sont mobilisés. Parmi eux, certains commerçants croisés devant les portes fermées de leurs boutiques ont déclaré être d'accord avec les partis politiques de l'opposition pour pousser le gouvernement de Kinsaha à démissionner.

En revanche, cette journée "ville morte" ne semble pas avoir été un franc succès ni dans les villes de Goma ni à Butembo, au Nord-Kivu. A Goma, des barricades ont été dressées dans le quartier Ndosho, à l'ouest de la ville. Certains jeunes ont allumé des feux sur la chaussée, et la police a dû intervenir pour dégager les routes.

Rendez-vous le 20 août prochain

Après ces journées "villes mortes", qui doivent se terminer demain, un meeting doit se tenir le 20 août. Blaise Kambale Musubao a expliqué que l'opposition souhaite utiliser ce prochain événement pour inciter la population à demander au pouvoir de démissionner ou d'organiser les élections, conformément à l'accord de la Saint-Sylvestre, entre le gouvernement et l'opposition.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !