1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Journée ville morte relativement respectée au Sud-Kivu

La journée ville morte au Sud-Kivu, lancée ce 2 août par la société civile, a été en grande partie respectée même si les transports en commun étaient fluides.

Écouter l'audio 02:03

Les activités ont tourné au ralenti au Sud-Kivu

Selon le président du bureau de coordination de la société civile, cette ville morte est une réponse à la répression par les forces de police de la marche pacifique du Sud-Kivu, le 31 juillet dernier, qui a fait une dizaine de blessés, dont certains par balle. 

Les activités ont tourné au ralenti ce 2 août à Bukavu. La plus grande partie des commerces, banques et pharmacies  n’ont pas ouvert. Certaines stations de vente de carburant ont ouvert, d’autres pas. Mais contrairement aux petits marchés de Nyawera, Nguba et Feu Rouge qui étaient bien fournis dans l’après-midi, le grand marché de Kadutu et les étalages de "Chez baba chingazi", deux points de vente stratégiques de la ville, étaient vides.  

Plusieurs administrations ont ouvert et certaines entreprises privées se sont réservé le droit d’ouvrir leur porte. Jacques Cirimwami, habitant de Bukavu, explique qu'il est resté chez lui en raison "du manque d'alternance."

Le président du bureau de coordination de la société civile, Patient Bashombe, exige lui que justice soit faite contre ceux qui ont donné l’ordre de tirer sur les manifestants.
 

Kongo Bukavo (DW/E. Muhero)

Un manifestant grièvement blessé le 31 juillet se fait soigner

Des manifestations déjà réprimées

Le 31 juillet dernier, la police a tiré à balles réelles sur la marche de  la coalition "Société civile, acteurs politiques de l’opposition et mouvements  citoyens" qui réclamaient  à la CENI, la commission électorale, un calendrier électoral  et des élections avant fin 2017. 


La société civile du sud Kivu  suspend toute collaboration avec les autorités provinciales et municipales et annonce le dépôt de son mémorandum ce 3 août 2017 à la commission électorale nationale indépendante, telle que initialement prévu le 31 juillet. 

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter l'audio.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !