1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Journée "ville morte" pour le respect de la Constitution en RDC

En République Démocratique du Congo, ce mardi 16 février s’annonce décisive. L’opposition appelle à une journée “ville morte” et le gouvernement fait une mise en garde contre toutes velléités de déstabilisation.

Écouter l'audio 02:02

«Wumela » et « Yebela » se disputent sur la toile congolaise des réseaux sociaux

Ce 16 février marque la commémoration de la répression meurtrière de la “marche des chrétiens” de 1992. L’opposition n'a donc pas choisit cette date au hasard, elle veut en profiter pour dire non à la révision de la Constitution et oui à l’alternance en 2016. Elle a appelé à une journée “ville morte”pour dit-elle défendre la démocratie.

La Journée ville morte décrétée par l'opposition concerme toutes les régions du pays. Selon les opposants au régime de Kinshasa, le départ volontaire du président Joseph Kabila reste le seul moyen pour sauver la Démocratie et la Constitution de la RDC. Dans ce contexte politique tendu, deux mots reviennent très souvent dans les débats sur les réseaux sociaux. Il s'agit de « wumela » ou « yebela», qui cristallisent en ce moment la discussion politique en RDC.

En lingala « Wumela » signifie « rester longtemps », c’est ce que souhaitent à Joseph Kabila les partisans d’un nouveau mandat du président sortant. « Yebela », en revanche, revient à lui demander de partir, et c’est le maître mot des partisans de l’alternance. Quelle place ont réellement les réseaux sociaux dans la campagne électorale qui se profile en RDC. Cliquez sur l'image pour écouter les explications.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !