1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Journée test pour la contestation burundaise

Est-ce le calme avant une nouvelle tempête ? Après trois semaines de contestation, Bujumbura a connu une journée d'accalmie dimanche. Mais les manifestants ont promis de nouvelles manifestations dès ce lundi.

Écouter l'audio 02:00

"Il faut arrêter cette plongée vers l'abîme" (Abdoulaye Bathily)

Ce sera une journée test pour la contestation au troisième mandat de Pierre Nkurunziza. La vague de représailles qui a suivi la tentative de coup militaire de mercredi et les avertissements du pouvoir pourraient bien entamer la volonté des manifestants.

Depuis son palais présidentiel, Pierre Nkurunziza a pris la parole, dimanche, très brièvement, devant la presse. Une première depuis la tentative de renversement dont il a fait l'objet et dont il n'a pas touché un mot. En revanche, il a évoqué un possible report des élections générales fixées pour le moment au 26 mai. Ce report fait partie des revendicaions de certains responsables de l'opposition. Mais ce que les manifestants exigent avant tout, c'est le retrait de la candidature de Pierre Nkurunziza.

Les Nations Unies très préoccupées

Pendant ce temps, à Libreville, des représentants et des envoyés spéciaux du secrétaire général des Nations Unies ainsi que des directeurs régionaux et des coordonateurs de l'Onu sont réunis depuis dimanche pour parler des élections et de la stabilité dans la sous-région. Interrogé sur la situation au Burundi, le représentant spécial de Ban Ki Moon en Afrique Centrale s'est dit préoccupé. Cliquez sur le lien ci-dessus pour écouter l'interview d'Abdoulaye Bathily.

Autre signe trahissant l'inquiétude des partenaires du Burundi : les Etats-Unis parlent d'une situation "volatile" et ont déjà évacué une vingtaine de leurs ressortissants vers le Rwanda.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !