Journée mondiale de l′alphabétisation | International | DW | 08.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Journée mondiale de l'alphabétisation

Alors que l'Afrique de l'Ouest compte le plus grand nombre d'analphabètes, on estime à 5% le nombre de personnes qui ne savent ni lire ni écrire en Allemagne. Regards croisés sur l'enjeu capital de l'alphabétisation

default

Apprendre à lire et à écrire, les bases pour une vie réussie

  • Avec 65 millions d'adultes ne sachant ni lire ni écrire, l'Afrique de l'Ouest est la région du monde qui compte le plus d'analphabètes. Un chiffre accablant quand on sait le lien qui existe entre le niveau d'éducation et le niveau de développement. Et en effet, la plupart des pays situés entre le Sénégal et le Tchad figurent parmi les vingt derniers de l'index de développement de l'Onu. L'accès à l'éducation fait pourtant partie des droits fondamentaux fixés par la Charte des Nations Unies. C'est aussi un des objectifs du millénaire... du moins sur le papier. Reportage d'Alexander Göbel / Anne Le Touzé
    Forscher wollen Analphabeten helfen Flash-Galerie

    Etre analphabète en Allemagne ou en Afrique: un handicap

    • Selon l'UNESCO, environ 75 millions d'enfants dans le monde n'ont toujours pas accès à l'éducation. La moitié vivent en Afrique sub-saharienne. En Europe, tout n'est pas forcément rose non plus : en Allemagne par exemple, on estime qu'à peu près 5% de la population, soit un peu plus de quatre millions de personnes, ne savent ni lire ni écrire convenablement. Ici pourtant, l'analphabétisme reste encore un sujet tabou. Interview de Bob Barry avec Amadou Wane, directeur de l'Institut de l'UNESCO pour l'éducation tout au long de la vie (Hambourg).
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !