Journée de violences à Abidjan | Afrique | DW | 16.12.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Journée de violences à Abidjan

La tension était à son comble dans la capitale économique ivoirienne, où les partisans d'Alassane Ouattara avaient appelé à manifester. Les forces loyalistes ont tiré à balles réelles sur la foule.

default

Le camp d'Alassane Ouattara avait appelé à marcher jusqu'au siège de la radiotélévision nationale, la RTI, aux mains de son rival Laurent Gbagbo. Le périmètre a été bouclé dans la matinée par les forces loyales à Laurent Gbagbo qui ont tiré à balles réelles sur la foule, faisant au moins six morts et huit blessés. Des tirs à l'arme lourde ont également retenti près de l'hôtel du Golf, quartier général d'Alassane Ouattara.

Ecoutez ci-dessous le compte-rendu de Julien Adayé, notre correspondant à Abidjan.

Pourquoi, la RTI, la Radio télévision ivoirienne cristalise-t-elle aujourd’hui tant de passions ? Ecoutez la réponse de Koné Lanciné, secrétaire général de l’un des syndicats de l’audiovisuel en Côte d’Ivoire, au micro de Georges Ibrahim Tounkara.

Elfenbeinküste Ausschreitungen

A noter également que les violences ont gagné d'autres régions du pays : au moins sept personnes ont été blessées par balles à Yamoussoukro, où les forces de l'ordre ont dispersé de nouvelles manifestations après celles de mercredi.

Dans l'ex-zone tampon séparant les parties au conflit en 2002-2003, des échanges de tirs ont également eu lieu entre FN et FDS à Tiébissou (centre), alors que les éléments ex-rebelles tentaient de descendre sur Yamoussoukro.

Edition : Anne Le Touzé