Jour J en Centrafrique | Afrique | DW | 23.01.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Jour J en Centrafrique

Plus de 1,8 millions de Centrafricains ont commencé à voter ce dimanche pour l'élection présidentielle combinée aux législatives. 4500 bureaux de vote ont ouvert ce matin, parfois avec plusieurs heures de retard.

default

Une affiche de campagne du président François Bozizé

Cette fois, c'est bon. Les Centrafricains se rendent aux urnes pour élire leur président. Repoussé à deux reprises en 2010, le scrutin a finalement été maintenu au 23 janvier 2011, et ce, malgré les menaces de boycott de la part de l'opposition. Cinq candidats sont en lice pour la présidentielle. Situation inédite, l'actuel chef de l'Etat François Bozizé, arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 2003 affronte le président qu'il avait renversé Ange-Félix Patassé. Les autres candidats sont l'ancien Premier ministre Martin Ziguélé, mais aussi l'ex-chef rebelle Jean-Jacques Démafouth et l'économiste Emile Nakombo. François Bozizé pourrait bien l'emporter dès le premier tour. Mais l'issue du scrutin législatif est moins certaine. Plus de 800 candidats briguent les 105 sièges de l'Assemblée nationale.

Zentralafrikanische Republik Stadt Zentrum von Bangui

Bangui, capitale d'un des pays les plus pauvres d'Afrique

Soupçons de fraude

Pas moins de 200 observateurs internationaux et 1300 nationaux sont mobilisés, alors que l'opposition dénonce depuis plusieurs jours des irrégularités, comme l'affichage tardif des listes électorales ou la circulation de fausses cartes d'électeurs. Autre pomme de discorde : la partialité de la Commission Electorale Indépendante, dirigée par le pasteur Joseph Binguimale, accusé d'être proche du président François Bozizé. Les opérations de vote devaient débuter à 6h heure locale, mais notre correspondant Benjamin Baramoto a constaté du retard dans de nombreux bureaux à Bangui, la capitale. Comme ceux-ci doivent être ouverts pendant 10 heures, l'élection risque de se prolonger tard dans la nuit.

Zentralafrikanische Republik Plakat Bozizé

Après 5 années de présidence : Bozizé au service de la paix en République Centrafricaine?

Paix et sécurité

L'enjeu reste la sécurité du scrutin, notamment dans les zones instables du Nord et de l'Est. Sur seize préfectures centrafricaines, huit sont toujours sous l'occupation de rebelles, et ce, malgré le processus de pacification engagé en 2008. La Convention des patriotes pour la justice et la paix notamment n'a toujours pas déposé les armes. D'ailleurs, tous les candidats ont fait campagne sur les thèmes de la paix et de la sécurité. Les résultats provisoires devraient être connus dans les dix jours après la clôture du scrutin. Ils seront prononcés par la Commission électorale. La Cour constitutionnelle a ensuite 15 jours pour les valider ou non.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Mulay Abd'el Aziz

Ecoutez ci-dessous les précisions de notre correspondant en RCA: Benjamin Baramoto

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !