1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Joe Biden en Allemagne

Ce 1er févier marque le début d'une tournée européenne du vice-président américain, Joe Biden en Europe. Et avant de se rendre en France et en Angleterre, Joe Biden est venu en Allemagne.

Les raisons de ce voyage : rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin. Joe Biden assiste aussi, du 1er au 3 février, à la conférence annuelle sur la sécurité à Munich.

Logo de la confèrence de Munich.

Logo de la confèrence de Munich.

Cette 49e conférence regroupe 70 pays africains, européens, américains, asiatiques et plus de 400 participants. La rencontre est donc l'opportunité, cette année, pour 90 délégations gouvernementales de parler de la situation sécuritaire qui prévaut au Mali, en Iran et en Syrie.

La conférence, crée en 1963, en pleine guerre froide, est consacrée d'abord à la communauté euro-atlantique. Ainsi, ces pays membres de l'Otan, dans un cadre convivial, discutent entre autres du contrôle des armements, de la sécurité énergétique et de l'impact de la crise financière sur la sécurité et la stabilité du monde.

La rencontre de Munich, selon James Davis, professeur de politique internationale à l'Université de Saint-Gall, en Suisse, ne prend officiellement aucune décision. Selon lui, elle donne l'opportunité aux participants d'échanger de nouvelles idées.

Et même si pendant la rencontre de Munich Joe Biden prononcera un discours sur la politique étrangère américaine concernant l'armement dans le monde, il s'est déjà exprimé sur la volonté de l'Iran de posséder l'arme nucléaire.

Angela Merkel et Joe Biden lors de la confèrence de Munich en 2009.

Angela Merkel et Joe Biden lors de la confèrence de Munich en 2009.

Dans un entretien avec le journal allemand « Süddeutsche Zeitung », Biden a appelé Téhéran à reprendre les négociations sur son programme nucléaire. Il a également averti le président Mahmoud Ahmadinejad que la fenêtre diplomatique concernant les négociations ne restera pas ouverte indéfiniment. Aussi-avertit-t-il que Téhéran pourrait s'attendre à des sanctions et à une pression internationale accrue.

Concernant la Syrie, Joe Biden va s'entretenir avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, l'émissaire de l'Onu dans la crise syrienne, et le chef de l'opposition syrien Moaz al-Khatib.

Et avant de quitter l'Allemagne pour la France, Joe Biden rendra visite aux troupes américaines stationnées en Allemagne.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !